29 Novembre 2018

Burundi: Bras de fer entre Nkurunziza et Museveni sur le sommet d'Arusha

Photo: allafrica.com
Pierre Nkurunziza président du Burundi et Yoweri Museveni président de l'Ouganda

Pierre Nkurunziza doit rencontrer ce vendredi 30 novembre ses homologues d'Afrique de l'Est à Arusha (Tanzanie) pour discuter de l'avenir de son pays. Le président burundais avait pourtant tenté de faire reporter ce sommet ordinaire de la Communauté d'Afrique de l'Est. Mais le chef de cette organisation régionale, l'Ougandais Yoweri Museveni, y était opposé.

Entre le Burundi et l'Ouganda, c'est un bras de fer qui ne dit pas son nom. Le président Nkurunziza voulait faire reporter le sommet, mais le président Museveni ne voulait pas en entendre parler.

Pour l'Ougandais, selon une lettre envoyée au Burundais, le décaler n'aurait pas été « dans les meilleurs intérêts » de la Communauté d'Afrique de l'Est. Dans ce courrier, Yoweri Museveni précise que les chefs d'Etat doivent « sans tarder » aborder des sujets « graves ».

Pierre Nkurunziza, lui, dénonce une entorse au protocole. Il assure avoir été mis au courant onze jours avant la tenue du sommet, et non quatre semaines, comme le prévoit le règlement de la Communauté.

Yoweri Museveni réplique que les chefs d'Etat de la région ne sont quand même pas les « otages » des règles de procédure. Et il évoque l'aspect financier, le secrétariat de la Communauté s'étant déjà mis en frais pour organiser cette rencontre à la date prévue.

Si Pierre Nkurunziza n'a pas l'intention d'aller à Arusha, Yoweri Museveni invite son « frère » - le terme utilisé dans la correspondance présidentielle - à se faire représenter. Il est vrai, par ailleurs, que Pierre Nkurunziza a été victime d'une tentative de coup d'Etat, en 2015, la dernière fois qu'il a participé à un sommet en Tanzanie.

Pour Nina Wilen, une politologue de l'Université libre de Bruxelles, il s'agit là d'un net changement de ton de la part de Yoweri Museveni.

Je ne pense pas que Museveni attende d'avoir une vraie solution pour la crise, mais vue la manière dont Nkurunziza le remballe à chaque fois, il essaie de sauver son image

Burundi

Bujumbura accuse Kigali d'être à l'origine de la crise que traverse le Burundi depuis 2015

Dans une lettre ayant qui circule sur les réseaux sociaux et dont l'authenticité a été… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.