Cote d'Ivoire: Exécution de la politique foncière rurale - Des milliards de francs attendent les entreprises prestataires

30 Novembre 2018

Faut-il le noter, le Projet est financé par la Banque mondiale avec un montant de 50 millions de dollars. Pour que tout soit clair pour tous, tout a été expliqué aux participants à cette rencontre. Les règles de passation de marchés ont donc été clairement définies.

Les responsables de l'Agence foncière rurale ont présenté les opportunités de marchés de prestation aux sociétés, au cours d'un atelier.

D'un coût global de plus de 25 milliards de francs, la mise en œuvre du Projet d'amélioration et de la politique foncière rurale de Côte d'Ivoire (Pamofor) se présente comme une opération alléchante du point de vue financier pour les entreprises qui seront impliquées dans l'exécution des activités. Ce sont près de 16 milliards de francs Cfa qui sont dans la cagnotte. En vue de mettre tous les futurs soumissionnaires aux différents appels d'offres, au même niveau d'information, la direction générale de l'Agence foncière rurale (Afor), cheville ouvrière de l'opération, a entretenu, hier, les représentants d'une centaine d'entreprises sur les opportunités de marchés de prestations de services et de fournitures offertes qui les attendent. C'était au cours d'un atelier organisé à leur intention.

Derrière l'organisation de la rencontre d'hier, il y a surtout une volonté de transparence de l'Afor. Son directeur général, Bamba Cheick Daniel, l'a d'ailleurs fait remarquer. « Compte tenu de l'importance des financements en jeu et dans un souci de bonne gouvernance, il s'est avéré plus que nécessaire de garantir la participation, sans discrimination, du plus grand nombre d'entreprises aux appels d'offres prévus, dans un cadre de compétition équitable, transparent et ouvert », a-t-il expliqué. Le but, dit-il, est donc « de rassurer les partenaires techniques et financiers ainsi que les entreprises sur la transparence et l'objectivité des procédures de passation des marchés ». Faut-il le noter, le Projet est financé par la Banque mondiale avec un montant de 50 millions de dollars. Pour que tout soit clair pour tous, tout a été expliqué aux participants à cette rencontre. Les règles de passation de marchés ont donc été clairement définies.

Cet effort fait, le directeur général de l'Afor, prévient que « seules les entreprises les plus sérieuses et les plus compétitives pourront espérer remporter des appels d'offres qui se dérouleront dans la plus stricte transparence ».

Le projet a été présenté dans sa globalité. Un exercice auquel le directeur général adjoint, David Loué, s'est livré en expliquant, entre autres, les quatre composantes et leurs déclinaisons. A savoir le Renforcement des institutions foncières rurales, l'Appui à la mise en œuvre du Programme national de sécurisation foncière rurale, la Formation pour les professionnels du foncier rural et la Coordination, le suivi du programme et la gestion des connaissances.

Le Projet d'amélioration et de mise en œuvre de la politique foncière rurale de Côte d'Ivoire a été officiellement lancé à Abengourou, le 17 juillet 2018.

Il couvre six régions. A savoir l'Agnéby-Tiassa, le Bafing, l'Indénié-Djuablin, la Mé, le N'Zi Comoé et le Sud Comoé. La population cible est estimée à 267 mille personnes. L'on dénombre 53400 parcelles dont les certificats fonciers seront établis. 30% seront au profit des femmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.