Mali: Le Pôle économique et financier de Bamako a recouvré 4, 6 milliards F CFA

C'est une révélation du procureur général près la Cour suprême, Wafi Ougadeye, qui intervenait lors de la rentrée judiciaire 2018-2019. «La justice, facteur de croissance et de progrès» a été le thème choisi pour donner le top départ de la nouvelle année judiciaire.

S'exprimant à ce sujet, Wafi Ougadeye a souligné l'importance de la justice qui est un facteur central des enjeux liés à l'environnement politique, économique, social, culturel, religieux et sécuritaire. Pour lui, une saine distribution de la justice favorise la sécurité humaine dans son ensemble, y compris le respect des droits de la personne et la gouvernance démocratique. «Ce n'est que par une bonne justice que l'on peut sécuriser les investissements internes et externes, stimuler le progrès et le développement », a renchéri le magistrat.

Par ailleurs, le procureur général a assuré que l'apport de la justice en termes d'injection de flux financiers dans le budget national n'était pas négligeable, précisant qu'en matière civile, les divers frais de procédure et d'enregistrement sont versés au trésor.

En matière pénale, a-t-il énoncé, les états financiers de janvier 2012 à septembre 2017 de la brigade économique et financière du Pôle économique et financier de la Commune III du District de Bamako font ressortir un montant global de 3,4 milliards de F CFA au titre de paiements effectués.

De 2005 à 2016, le Pôle économique et financier de Bamako a recouvré la somme de 4, 6 milliards de F CFA. En outre, la Cour d'assises de Bamako a prononcé des condamnations au titre des amendes, des dommages et intérêts et des remboursements pour un montant global de 900, 4 millions de FCFA pour l'année 2016 et 4, 4 milliards de FCFA pour l'année 2017, a indiqué Wafi Ougadeye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.