Gabon: ONUSIDA - Françoise Ndayishimiye et Amissa Briana Bongo sur la question du VIH/SIDA

30 Novembre 2018

Françoise Ndayishimiye,et Amissa Briana Bongo,respectivement ,Directeur de l'Onusida au Gabon et Directrice générale de la Direction générale de la Prévention du Sida (DGPS), étaient ce matin dans les locaux de Gabonews sur les 93.5 Fm .

Il était questions pour elles,de faire un exposé sur la Journée internationale de lutte contre le VIH/Sida.Aussi,était-il question pour elles,d'expliquer aux auditeurs, les stratégies nouvelles pour atteindre les 90-90-90 .

Il était question pour Françoise Ndayishimiye,Directeur Onusida Gabon et Amissa Briana Bongo,DG de la Direction générale de la prévention du sida, d'édifier les auditeurs de la 93.5 Fm, sur la stratégie nouvelle de lutte contre le Vih/Sida .

Aussi,en prélude à la Journée internationale de lutte contre le Vih/Sida,était il important pour les deux responsables d'informer et de sensibiliser les populations vivant au Gabon.

« La connaissance du statut sérologique est la première étape de la cascade du Vih » note Docteur Françoise Ndayishimiye.

Cela s'inscrit d' ailleurs dans la droite ligne du thème retenu pour cette année 2018,à savoir :"Connaitre ton statut sérologique Vih". Un moyen très essentiel à mettre en pratique pour lutter efficacement contre la pandémie du Sida.

Selon Amissa Briana Bongo,DG de la Direction générale de la prévention du sida, des manifestations de sensibilisation au VIH seront organisées dans les lycées et collèges de Libreville.

Aussi, des caravanes de dépistage auront-elles lieu à l'intérieur du pays . A travers ces évènements, les élèves,étudiants et bien d'autres auront la possibilité de connaitre leur statut sérologique.

Selon les statistique de la DGPS, sur 9 provinces,5 affichent une prévalence supérieure à la moyenne nationale. Il s'agit de Woleu-Ntem, (7,2%), du Moyen-Ogooué (5,8%), de la Ngounié (4,9%), du Haut-Ogooué (4,2%) et de la Nyanga (4,2%).

Dix villes sur cinquante comptent plus de 80% des personnes vivant avec le VIH au Gabon.Il s'agit de Libreville, Port Gentil, Oyem, Franceville, Lambaréné, Moanda, Bitam, Owendo, Mouila et Ntoum .

"Vous avez le droit à la santé, à la vie, à prendre vos propres décisions sur votre santé sexuelle et reproductive.

Soyez la génération qui mettra fin au sida. Prenez le contrôle de votre propre santé et protégez ceux que vous aimez et vous-mêmes" sont là quelques messages de la DGPS.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.