Sénégal: Cybercriminalité - Seize personnes arrêtées et déférées au parquet (police)

Dakar — La Division spéciale de cybersécurité (DSC) a annoncé vendredi avoir arrêté et déféré seize personnes au parquet, dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité.

Six de ces personnes arrêtées récemment ont été appréhendées dans le cadre d'une affaire d'accès frauduleux aux systèmes d'information de plateformes de transfert d'argent, a précisé le commissaire Pape Guèye, responsable de cette unité de la Police sénégalaise.

Les 10 autres personnes sont impliquées dans un cas d'atteinte aux données à caractère personnel, diffusion et traitement de ces données, a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse.

Selon le commissaire Guèye, les personnes mises en cause dans la première affaire sont "un groupe d'escrocs", qui s'introduisaient sur les plateformes d'argent, pour effectuer des virements vers leurs propres comptes.

"Plusieurs plaintes ont été déposées au niveau de la DSC. Des dispositions techniques ont été mises en place à Dakar et dans les régions. Ce qui a permis l'interpellation de six individus à Kaolack", a expliqué le chef de la Division spéciale de cybersécurité.

Ils utilisaient des "méthodes d'ingénierie sociale" pour collecter des données frauduleuses leur permettant d'accéder aux comptes de leurs victimes.

"Ces cas d'arnaque connaissent une véritable explosion", au préjudice "d'honnêtes citoyens (... .). Les victimes ont subi un préjudice de 200 millions de francs CFA", a souligné le commissaire Guèye.

Evoquant la deuxième affaire, il a parlé de 10 individus interpellés pour des "collectes déloyales de données à caractère personnel, diffusion de ces données à travers des systèmes d'information, atteinte à l'image, à la dignité et à la réputation".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.