Cote d'Ivoire: Six communes et deux régions rappelées au urnes au total

Des électeurs devant un bureau de vote

La Cour suprême a rendu ce vendredi 30 novembre son verdict sur les derniers contentieux relatifs aux élections locales du 13 octobre dernier.

La chambre administrative de la haute instance a décidé de l'annulation de quatre autres communes. Les électeurs devront reprendre le chemin des urnes dans les trois prochains mois.

Ce vendredi, la chambre administrative de la haute instance a annoncé la reprise des élections dans les villes de Bingerville, Rubino, Boko et surtout la cité balnéaire Grand-Bassam. Pour cette dernière, ce sont les électeurs de la 36e circonscription qui doivent retourner aux urnes.

L'ancienne capitale ivoirienne avait fait l'objet de fortes tensions durant plusieurs jours à l'annonce des résultats, qui donnait vainqueur le candidat du RHDP, la coalition au pouvoir, au détriment de son challenger du PDCI.

La situation très tendue dans la commune avait même compliqué l'organisation des célébrations de l'Abissa, la fête traditionnelle locale qui s'est finalement tenue mais sans les réjouissances habituelles.

Pour ce qui est de la cinquantaine de recours restants étudiés, la Cour suprême les a soit rejetés, soit jugés irrecevables.

Dans la région du Moronou, qui avait élu Pascal Affi N'Guessan, le président de la branche officielle du FPI, la requête de son adversaire a été jugée recevable mais partiellement fondée. L'ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo reste donc à la tête de la région.

En comptant les décisions de la Cour de la semaine dernière, ce sont donc six communes et deux régions au total qui sont rappelées aux urnes dans un délai de trois mois.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.