Afrique de l'Ouest: Le Togo assure la présidence du WAPCO

1 Décembre 2018

Marc Ably-Bidamon, le ministre des Mines et de l'Energie, assure depuis vendredi la présidence tournante du gazoduc d'Afrique de l'Ouest (WAPCO).

Conçu pour assurer le transport du gaz naturel du Nigéria afin d'approvisionner le Bénin, le Ghana et le Togo, il est confronté depuis son inauguration à des difficultés.

Projet à un milliard de dollars, WAPCO n'a jamais fourni les 120 millions de mètres cubes/jour prévus.

Au Togo, la centrale thermique opérée par l'Américain ContourGlobal avait été conçue pour fonctionner principalement au gaz naturel.

Mais l'exploitant est contraint d'utiliser le fioul lourd - beaucoup plus cher - pour produire de l'électricité.

Les experts estiment que le gazoduc ne sera jamais en mesure d'atteindre la production maximale et certains opérateurs envisagent désormais de se tourner vers le gaz liquéfié.

Un plan de redressement assorti d'un chronogramme d'exécution a été adopté par le comité des ministres chargé de ce secteur, réunis hier à Accra.

Marc Ably-Bidamon est bien décidé à faire du gazoduc un outil performant pour renforcer les capacités énergétiques des 4 pays clients.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.