Cote d'Ivoire: Amadou Gon, aux chefs d'entreprises - «Venez investir à San-Pedro, le gouvernement créera les conditions ... »

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a présidé, le vendredi 30 novembre 2018 à San-Pedro, la cérémonie d'ouverture de la deuxième édition des journées nationales des chefs d'entreprises (Jnce).

Ces journées se tiendront du 30 novembre au 2 décembre 2018. Le chef du gouvernement ivoirien en a profité pour inviter les hommes d'affaires à investir dans la région. Il a indiqué que le gouvernement est déterminé à créer toutes les conditions pour qu'ils y prospèrent.

«La tenue de ces journées ici, s'inscrit dans notre vision de faire de cette région, un puissant pôle de notre développement. Je voudrais lancer un appel aux opérateurs économiques en leur demandant de saisir les nombreuses opportunités de la région de San-Pedro. Venez investir à San-Pedro. Les conditions y sont programmées.

Je peux vous assurer que le gouvernement continuera à créer les conditions ici à San-Pedro pour que les activités économiques prospèrent. Nous aurons l'opportunité de revenir bientôt pour poser la première pierre des travaux d'extension du port. C'est le premier port exportateur de Cacao au monde.

La zone industrielle n'est exploitée qu'à 25% de sa superficie. Avec la collaboration de nos partenaires techniques et financiers, la voirie de San-Pedro est en cours d'amélioration. Nous allons lancer ce jour (le vendredi 30 novembre 2018. Ndlr) les travaux de construction de l'Université.

Tout ceci est un indicateur qui montre que San-Pedro est un espoir. Je dirais donc que ces assises se tiennent à un moment propice, et montrent que la région est en train de se transformer», a fait remarquer le Premier ministre.

Initiées par la Chambre du commerce et de l'industrie de Côte d'Ivoire, ces journées qui se veulent annuelles et tournantes dans les régions du pays, s'inscrivent, selon le Premier ministre, dans la vision du gouvernement qui est d'industrialiser toutes les régions du pays.

«Ces journées sont un bon cadre de promotion et du développement de nos régions . Il s'agit de faire du secteur privé, le moteur de la transformation structurelle de l'économie ivoirienne avec pour ambition de faire de notre pays, un pays émergent à l'horizon 2020. Pour ce faire, le secteur privé reste et demeure l'acteur essentiel de la stratégie gouvernementale.

Le taux d'investissement privé est passé de 7,3% en 2012 à 20,30% en 2015. Représentant 60% des investissements du programme national du développement de la période 2012-2015. Ce taux est passé à environ 62% pour être projeté à 70% dans le cadre de la mise en œuvre du PND 2016-2020.

Pour l'année 2017, c'est environ 68% des investissements qui ont été réalisés par le secteur privé. Ce dynamisme du secteur privé a largement contribué aux résultats notables enregistrés par le gouvernement ces dernières années.

Notre ambition est de créer plus de valeurs ajoutées et de nombreux emplois décents et durables», a fait savoir Amadou Gon Coulibaly.

Cette deuxième édition des Jnce a pour thème :"Développement régional, stratégie et perspectives". Nadine Bla, le commissaire général des Journées, a ajouté que l'événement avait aussi pour objectif d'emmener les opérateurs économiques à « toucher du doigt les potentialités d'affaires qu'offrent les régions de la Côte d'Ivoire.

Il s'agit de mettre en lumière les entreprises qui opèrent dans les régions et leur activités ». Elle a annoncé l'instauration d'un événement récompensant la meilleure entreprise de région.

La première édition des Jnce s'étai tenue en novembre 2017, à Korhogo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.