Cote d'Ivoire: Contentieux électoral - Reprise des élections à Grand-Bassam, Bingerville, Rubino et Boko

Des électeurs devant un bureau de vote
1 Décembre 2018

Avec ces dernières décisions rendues le vendredi 30 novembre, le contentieux électoral vient ainsi d'être vidé.

La Chambre administrative de la Cour suprême a rendu, hier, sa décision relativement aux derniers dossiers sur le contentieux électoral.

Pierre-Claver Kobo, le président de ladite chambre et ses assesseurs, après avoir statué, dans les locaux de la Cour suprême à Cocody, sur les requêtes que des candidats leur avaient soumises, ont tranché.

Ils ont donc décidé de la reprise des élections à Grand-Bassam, Bingerville, Rubino et Boko, localité située dans la région du Bafing.

Les candidats à la mairie de ces quatre villes, dans 3 mois, s'affronteront à nouveau sur le terrain. Chacun, avec son projet de société, ira battre campagne en vue de convaincre les électeurs de sa commune à voter pour lui.

Les juges de la Chambre administrative de la Cour suprême, à travers cette position, ont, de ce fait, jugé recevables les dossiers des candidats contestateurs des villes susmentionnées. A la grande joie de leurs avocats qui étaient présents à ces délibérations.

Pierre-Claver Kobo et ses pairs ont également statué sur les élections régionales qui s'étaient déroulées dans le Moronou.

A l'unanimité, ils ont entériné le résultat de la Commission électorale indépendante (Cei) qui avait proclamé le porte-flambeau du Fpi, Pascal Affi N'Guessan, vainqueur au détriment d'Aka Véronique, la candidate du Pdci-Rda. Agnès Monnet, la secrétaire générale des frontistes, a également été déclarée vainqueur aux municipales à Agou.

La Chambre administrative de la Cour suprême, pour la journée d'hier, a statué sur les 102 requêtes qui restaient. En rendant toutes les décisions, Pierre-Claver Kobo a soutenu qu'ils venaient ainsi de vider le contentieux électoral.

La semaine dernière, les membres de cette Chambre avaient également statué et rendu leurs décisions sur les premières requêtes. Ils avaient validé la victoire de certains candidats et rejeté des dossiers jugés irrecevables.

C'est ainsi qu'il avait été décidé de la reprise du scrutin dans les communes de Lakota, Port-Bouët, et dans les régions du Guémon et du Loh-Djiboua.

Les élections locales du 13 octobre, rappelons-le, avaient été émaillées de graves incidents dans beaucoup de circonscriptions.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.