Congo-Brazzaville: Conservation de la nature - Un livre et un site web sur le Parc national de Salonga

Les deux outils de communication visent à faire connaître le plus grand parc forestier d'Afrique et améliorer sa visibilité en République démocratique du Congo (RDC) et partout dans le monde.

L'Unité de gestion du Parc national de la Salonga (UGPNS) a annoncé la publication officielle du livre consacré au plus grand parc forestier d'Afrique intitulé "Salonga, au cœur de la grande forêt congolaise" ainsi que le lancement du site Web www.salonga.org.

Ce lancement a eu lieu lors de la dix-huitième réunion des Parties, tenue les 27 et 28 novembre à Bruxelles, dans le cadre du partenariat des forêts du Bassin du Congo, a annoncé l'UGPNS, dans un communiqué publié le 29 novembre par le Fonds mondial pour la nature (WWF).

L'ouvrage préfacé par le directeur général de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Dr Cosma Wilungula, contient sept chapitres sur les paysages, les humains, la conservation, la recherche, les forêts de terre ferme, les milieux humides et les savanes.

Il comprend également quatre cent trente-trois photographies, cartes et graphismes et présente en annexe les listes des plantes à fleurs (angiospermes), des poissons, des oiseaux et des mammifères vivant dans le parc.

Pour le WWF, "Salonga, au cœur de la grande forêt congolaise" est un livre qui permet de découvrir les richesses de la biodiversité de ce trésor vert caché au cœur du Bassin du Congo et situé à cheval sur quatre provinces de la RDC dont l'Equateur, le Mai-Ndombe, le Sankuru et la Tshuapa. Aussi, il constitue un trésor précieux de données.

Le site Web bilingue (français et anglais), quant à lui, explique l'ONG internationale, jette un éclairage sur les différentes actions de conservation et de développement local menées par le parc et ses partenaires à travers une interface de navigation attrayante et moderne.

Outre la mise en ligne de nouvelles régulières, un accent est mis sur des récits qui font connaître le vécu quotidien des personnes impliquées dans la vie du parc. L'interaction avec les visiteurs du site est, par ailleurs, poursuivie au moyen d'une newsletter régulière.

« Au cours des prochains mois, le site s'enrichira de nouveaux contenus et bénéficiera des efforts de l'équipe pour le maintenir au niveau des évolutions et des tendances actuelles en matière de communication numérique », a promis le WWF.

Deux instruments déterminants de communication

Le livre et le site web, note le WWF, font partie intégrante de la stratégie de communication de l'UGPNS. Ils visent, selon l'ONG internationale qui cogère cette aire protégée avec l'ICCN, à faire connaître le parc et à améliorer sa visibilité auprès de divers publics en RDC, en Afrique et dans le reste du monde au travers d'un ouvrage bien élaboré et d'une vitrine moderne et attrayante.

« Ces deux outils seront des instruments déterminants de communication qui aideront à mettre en lumière tous les efforts mis en œuvre pour la préservation du parc et l'appui au développement local durable avec l'aide de ses partenaires techniques », s'est réjoui le WWF.

Pour le directeur du Parc national de la Salonga (PNS), Pierre Kafando, « Le parc de la Salonga est appelé à sortir de l'ombre et l'équipe de gestion est consciente du rôle crucial que la communication est appelée à jouer à cet effet ».

L'ambition de l'équipe de gestion du PNS est de voir ce joyau de la nature prendre la place qui lui revient dans les cœurs et les esprits de tous les amoureux de la nature de la RDC et dans le monde, et de voir ainsi le livre et le site Web contribuer pleinement à cet objectif.

Le livre de deux cent quatre-vingt-huit pages, écrit par Jean-Pierre Vande weghe et Gaël Vande weghe, a été réalisé dans le cadre de la cogestion du parc entre l'ICCN et le WWF-RDC, avec l'appui de l'Union européenne, la Coopération allemande et l'Usaid, partenaires financiers du parc.

Le PNS est le parc forestier le plus vaste d'Afrique et l'une des dernières forêts tropicales encore intactes au monde. Il abrite, entre autres, 40% de la population mondiale de bonobos et représente un sanctuaire pour les éléphants de forêts et d'autres espèces menacées ou endémiques de la RDC.

Les activés relatives au PNS sont développées avec l'aide de ses partenaires techniques et bailleurs des fonds, notamment Wildlife conseration society, Zoological society of Milwaukee, Oxfam, Isco, Bonobo Luikotale project, AASD, Usaid, Union européenne et la Coopération allemande.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.