Algérie: Patrimoine immatériel - 07 nouveaux éléments à sauvegarder d'urgence

Paris — Sept nouveaux éléments ont été inscrits sur la Liste de sauvegarde urgente du patrimoine culturel immatériel, dont les savoirs et savoir-faire des mesureurs d'eau des foggaras ouiguadiers du Touat-Tidikelt (Algérie), a annoncé mercredi l'Unesco.

Le Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni à Port-Louis (Maurice) jusqu'samedi prochain, a inscrit lors de sa session de mercredi sept éléments sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, a précisé un communiqué de l'organisation onusienne.

"La Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente recense les éléments du patrimoine vivant dont la pérennité est menacée.

Elle permet de mobiliser la coopération et l'assistance internationales nécessaires pour renforcer la transmission de ces pratiques culturelles en accord avec les communautés concernées", a-t-on expliqué.

Outre les savoirs et savoir-faire des mesureurs d'eau des foggaras ou aiguadiers du Touat-Tidikelt, le comité a inscrit le yalli (kochari, tenzere), danses collectives traditionnelles de l'Azerbaïdjan, Le lkhon khol de Wat Svay Andet, un rite interprété dans une communauté vivant autour du monastère bouddhiste de Wat Svay Andet (Cambodge), les marionnettes à gaine traditionnelles d'Al-Aragoz (Egypte), L'Enkipaata, l'Eunoto et l'Olng'esherr, trois rites de passage masculins de la communauté masaï (Kenya), le Suri Jagek (observation du soleil), pratique météorologique et astronomique traditionnelle (Pakistan) et le théâtre d'ombres de Syrie.

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco est composé des représentants de 24 Etats parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003).

Il se réunit une fois par an et assure le suivi de la mise en oeuvre de cet instrument juridique ratifié par 178 Etats.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.