Burkina Faso: Lutte contre le SIDA - Le taux de prévalence au Burkina est estimé à 0,8%

2 Décembre 2018

C'est à travers une conférence publique que les autorités burkinabè ont commémoré la Journée mondiale de lutte contre le Sida 2018. Il s'est agi pour elles, de réfléchir sur les stratégies à mettre en œuvre pour l'élimination complète de cette épidémie sur l'ensemble du territoire national.

Selon le ministre de la Santé, Nicolas Méda, le pays compte à ce jour, 94 milles personnes vivant avec le VIH/Sida. Mais, l'ambition du gouvernement est d'atteindre l'objectif zéro Sida d'ici à l'horizon 2030.

«Nous sommes arrivés à une prévalence donc à un nombre de cas existant de VIH/Sida à 0.8%. C'est-à-dire que nous avons quasiment éliminé le VIH/Sida au Burkina Faso et que le VIH s'est concentré dans des populations que nous appelons 'populations clés': ce sont les professionnels de sexe, des personnes qui s'injectent des drogues, les hommes qui ont des rapports sexuels avec d'autres hommes. Donc, c'est un succès qui a été reconnu au niveau international et le Burkina est l'exemple de ce qu'on appelle l'approche politique de lutte contre le Sida. Cela constitue un motif de satisfaction certes mais, la lutte se poursuivra encore» s'est réjoui le ministre Méda.

Il est ressorti de cette journée, que parmi les 94.000 personnes vivant avec le VIH, 12.000 ignorent encore leur statut sérologique. Donc, en choisissant «Connais ton statut sérologique» comme thème de la commémoration des 30 ans de lutte contre le Sida, le gouvernement burkinabè veut interpeller les uns et les autres à se faire dépister.

«Chacun doit savoir quel est son statut vis-à-vis du VIH/Sida» a souhaité le ministre de la Santé. «(... ), Cette célébration est destinée à mobiliser l'ensemble des 12.000 personnes qui ne connaissent pas leur statut et ignorent qu'elles constituent des vecteurs de transmission; l'épidémie pourrait repartir si ces 12.000 personnes ne sont pas mises sous traitement immédiatement et pour contrôler leur charge virale qui, si elle est éliminée, rendue indétectable dans le sang, réduit le risque de transmission», a-t-il expliqué.

Le flambeau de la commémoration de la 31ème année mondiale de la lutte contre le Sida prévue pour le 1er décembre 2019 au Burkina Faso, a été remis à la commune de Kombissiri.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.