2 Décembre 2018

Tunisie: Amélioration du taux de couverture

Cette croissance est due notamment à la multiplication des exportations de l'huile d'olive en quantités (190.4 mille tonnes contre 67.9 mille tonnes, une année plus tôt) et en valeur (1.815 MD contre 641.3 MD).

A cela s'ajoute la hausse des revenus des produits frais de la pêche et des dattes qui ont augmenté respectivement de 34 et de 39%. Par ailleurs, les prix de vente des légumes frais ont évolué de 29%. Quant aux agrumes, leur valeur à l'exportation a augmenté de 9% malgré la baisse des quantités de 22% et celles des fruits et légumes de 8%.

Une bonne place sous le soleil

A noter que même sans compter les recettes de l'huile d'olive au cours de cette période, les exportations alimentaires ont crû de 22%. S'agissant des fruits d'été, il a été possible, à la période indiquée, d'exporter près de 35 mille tonnes d'une valeur de 87 millions de dinars, ce qui correspond à une évolution de 50% en quantités et 55% en valeur en comparaison avec la même période de 2017. Les fruits exportés se répartissent en 28% de pêche, 25% de pastèque, 15% de grenade, 6% d'abricot et 5% de raisin. La valeur des exportations alimentaires au cours de la période indiquée a représenté 12% de l'ensemble des exportations des biens contre 9% à la même période de 2017.

Par contre, la valeur des importations a atteint une valeur de 4.390.6 millions de dinars, soit une évolution de 17.7% par rapport à 2017. Ce résultat est attribué notamment à la poursuite de la dépréciation de la valeur du dinar tunisien par rapport aux devises étrangères et à l'accroissement des importations de certains produits de base dont les prix ont augmenté sur le marché mondial comme le blé dur (+26%), le blé tendre (+29%) et l'orge (+60%). A prendre ou à laisser !

Les autres produits alimentaires ont enregistré une baisse de la valeur d'achat au cours de ladite période comme le maïs, les huiles végétales dont le prix a chuté respectivement de 14 et 26% suite à la chute des quantités importées. Les prix du sucre ont baissé, quant à eux, de 15% et les quantités de 14%. Les produits de base ont représenté 67% de la structure des produits importés contre 76% une année plus tôt. La valeur des importations alimentaires au cours des dix premiers mois de 2018 a connu une stabilité de 9% de l'ensemble des importations par rapport à 2017.

Tunisie

Les pays du CCG appellent à une coopération dans la lutte contre le terrorisme

Plusieurs recommandations dont l'appel à une coopération pour éliminer le terrorisme ont… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.