3 Décembre 2018

Congo-Brazzaville: Premier salon du mariage - Perphety Dianzinga annonce le report de l'événement

La manifestation prévue au départ pour le 28 novembre aura finalement lieu les 13 et 14 février prochains dans les installations de Sueco, à Pointe-Noire. Son ajournement, a confié la responsable du label Groupe Elikia qui l'organise, a été occasionné par quelques insuffisances constatées.

Le premier salon du mariage intitulé "Libala 2019" aura pour thème « dix mariages, zéro divorce pour 2019». L'activité a été initiée suite à une enquête menée par le label Group Elikia Congo, avec l'accord de la justice et de la mairie de Pointe-Noire sur le taux de divorce. « Nous avons constaté que le taux de divorce est plus élevé dans le milieu chrétien que dans d'autres milieux, alors que le chrétien est censé être un modèle en matière de mariage », ont expliqué les organisateurs. Ce salon a donc pour objectif de lutter contre les divorces devenus monnaie courante.

Perphéty Dianzinga a précisé que comme pour le lieu qui doit abriter l'événement, le programme reste aussi inchangé. Plusieurs activités ont été retenues pour cette première édition, notamment des conférences-débats, un défilé de mode, des projections de films (" Les noces de Sagisse" de Bruno Samba et "Le mariage porte du paradis ou de l'enfer " de Perphety Dianzinga), un concert avec les artistes et groupes locaux de musique sacrée comme les frères Berger Dimina, Thomas La Chaise, Arsène Ngouélé et Didier Siloulou, les sœurs Irène Makosso, Ophélia Gely et Raïssa Dzengué ainsi que le groupe Bala ba Kia.

Plusieurs sous-thèmes tels le célibat et ses enjeux, les fiançailles et la marche vers le mariage, comment lutter contre les violences pour un foyer meilleur, le choix des régimes matrimoniaux et le mariage seront développés par d'éminents orateurs comme l'abbé Gilles Isaac Makosso de l'Eglise catholique, le pasteur Francis Mayenda Mouanda de la coordination Pointe-Noire 2 de l'Eglise évangélique du Congo (EEC), Arlette Akiana de la mairie centrale, Judicaël Mankessa, procureur de la République ainsi que les représentants au Congo du projet VPG de l'EEC Norvège.

« Il y a des conditions que nous n'avons pas pu remplir pour la bonne tenue de l'événement. Nous avons donc résolu de le reporter pour une première édition réussie », a expliqué Perphéty Dianzinga, justifiant le report de cette activité et invitant les couples déjà inscrits à s'armer de patience. En attendant, elle a demandé à d'autres Ponténégrins de se joindre à eux : « Nous invitons les Ponténégrins à s'inscrire au niveau de la chaîne TPT ou à la Radio du Centenaire pour contribuer à la lutte contre les divorces. Le salon est ouvert à tous les couples mariés ou pas ainsi qu'aux célibataires», a-t-elle lancé.

Congo-Brazzaville

Une ONG pointe les liens troubles entre Eni, Total et Kontinent Congo

Au mieux un manque de vigilance, un pire une complicité passive, voilà ce que l'on peut déduire des… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.