3 Décembre 2018

Cameroun: Le DG du Développement et de la Coopération internationale à la Commission de l'EU à Yaoundé

En provenance de Bangui ( Centrafrique ) vendredi dernier, l'Italien Stefano Manservisi, a fait détour à Yaoundé la capitale camerounaise, où il a rencontré Alamine Ousmane Mey le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire , ainsi que le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella.

Avec les deux membres du gouvernement camerounais, le directeur général (Dg) du Développement et de la Coopération internationale à la Commission de l'Union Européenne (Devco ) à abordé des aspects économiques et diplomatiques entre le Cameroun et l'EU.Au sortir des entretiens, le haut responsable de l'EU s'est prêté aux questions de la presse, et résumé le contenu des échanges avec les ministres.

Sur l'objet de sa visite-éclair à Yaoundé, le directeur général du Développement et de la Coopération internationale à la Commission de l'Union Europeenne, a répondu : " La petite réunion que nous avons eue, nous a permis de souligner trois choses.

Il s'agit premièrement, de la solidité et du caractère stratégique des relations entre l'Union européenne et le Cameroun. Je puis d'emblée vous dire que nos relations sont bonnes. Nous avons discuté de ces relations sur le plan économique, sur le plan politique, et aussi sur le plan sécuritaire dans la sous-région.'

Et sur les réponses que compte apporter l'Union européenne au Cameroun pour ce qui est de ses attentes sur l'examen de ses requêtes en vue de la mobilisation des fonds du Fed pour le plan d'urgence humanitaire des régions du Nord-ouest, du Sud-Ouest, de l'Est et de l'Adamaoua, zones affectées par des crises, Stefano Manservisi a indiqué que "Je viens précisément de la Centrafrique.

Cest clair que le Cameroun comme pays voisin et stable avec son profil de pays phare, joue aussi un rôle dans la repacification de la situation en Centrafrique.Nous allons étudier avec le chef de la délégation de l'Union européenne (délégation de Yaoundé, Ndlr), tout ce qui est possible pour aider le pays.

Il y a de la marge dans ce travail difficile dans le Nord. Soyons clairs, nous sommes tous préoccupés par ce qui se passe dans l'Extrême-Nord où il y a à la fois du banditisme et des tensions de toutes sortes, avec des infiltrations de Boko Haram. Nous verrons tous les efforts qui peuvent être faits pour aider le Cameroun à faire face à ces problèmes."

Autre point abordé par le Dg de Devco avec Alamine Ousmane Mey et Lejeune Mbella Mbella, le soutien à la compétitivité de l'économie camerounaise, ainsi que l'appui à la transformation de ses produits agricoles. " Nous avons un plan d'investissement pour un demi milliard d'Euros, tout instrument confondu, et nous avons formulé ensemble ici à Yaoundé, une sorte de partenariat pour la croissance et l'emploi, notamment jeunes. Il y a trois à quatre mille jeunes qui entrent sur le marché du travail chaque année. C'est donc une transformation. C'est un atout pour le Cameroun, en tant que havre de services et en tant que capacité de transformation de produits et richesses agricoles et autres du pays ", a répondu Stefano Manservisi aux Hommes de média. Et l'Italien d'ajouter que " cest quelque chose sur laquelle on va essayer d'identifier quelques projets qui peuvent être objet de garantie du plan d'investissement extérieur que le président Juncker (président Commission Union européenne, Ndlr ) a lancé, et qui nous voit en phase d'élaboration conjointe, surtout pour des projets qui puissent créer la richesse. "

Autre point au menu des échanges, l'appui budgétaire de l'Union européenne au Cameroun. "On a été très satisfaits de débourser 24 millions d'Euros en appui budgétaire dans le cadre de notre programme bilatéral. Ce qui prouve la solidité des relations, du dialogue et perspectives sur lesquelles on est engagés, et sur lesquelles on continue à être engagés ", apprend -on du Dg de Devco.

Négociations Nouvel Accord post Cotonou

Pour Stefano Manservisi, les négociations y relatives, ont débuté au mois de septembre dernier, et en sont au niveau appelé Fondation commune. Une partie qui à en croire le Dg de Devco, est commune à tous les ACP (Afrique Caraïbes Pacifique, Ndlr ). "On a pris acte de toutes les décisions qui ont été prises au sommet extraordinaire de l'UA qui débloque la négociation du pilier africain. On va maintenant à partir du mois de décembre /janvier /février, commencé les négociations sur les piliers africains. Cela est très important parce que c'est la première fois qu'on pourra mettre sur pied, les rives bien ensemble, dans le cadre d'un accord juridique contraignant pour les relations entre l'Europe et l'Afrique. Et là, nous essayons de mettre toute notre connaissance au service de cette cause."

Et le Dg de Devco de préciser enfin, que les problèmes sont énormes, les temps courts, et donc que selon lui, il faut accélérer les négociations. Stefano Manservisi a quitté Yaoundé vendredi dernier à 21 heures, juste après la fin de ses entretiens avec Alamine Ousmane Mey et Lejeune Mbella Mbella, respectivement ministre camerounais de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, et ministre des Relations extérieures. Une visite à laquelle a activement pris part, la Cellule d'appui à l'ordonnateur national FED (Caon ).

Cameroun

Cameroun anglophone - Nouvelle journée ville morte à Kumba

Les « Ghost Town » (villes mortes en français), voilà l'une des armes utilisées par la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.