4 Décembre 2018

Ile Maurice: PNQ - Le Fact Finding Committee enquêtera sur des allégations de maldonne sur l'achat d'un terrain par la SIFB

Xavier Duval revient à la charge. Après une première Private notice Question sur le Sugar Insurance Fund Board (SIFB) le 21 novembre dernier, il a adressé une autre question au ministre de l'Agro-Industrie sur le même sujet ce mardi 4 décembre. Cette fois ci, il s'agit de l'achat controversé d'un terrain. Mahen Seeruttun a fait savoir que le Fact Finding Committee se penchera sur cette affaire.

Il allègue qu'il y a des zones d'ombre autour de l'achat de six arpents de terre à Ebène par ce fonds d'assurance pour les petits planteurs. Selon le leader de l'opposition, le SIFB a déboursé Rs 18 millions par arpent, ce qui est beaucoup plus cher que le prix réel des terrains dans cette région. Mais Mahen Seeruttun s'est défendu en expliquant que le terrain a été évalué «internally» par les officiers de son ministère à Rs 19 millions par arpent. Par la suite, le ministère a fait appel à un évaluateur indépendant qui a estimé que dans cette partie de l'île, le terrain vaut Rs 20 millions par arpent. Selon le ministre de l'Agro-Industrie, il n'y a pas de maldonne car le SIFB a, de ce fait, payé moins cher que le prix réel.

Mais les explications n'ont fait qu'irriter Xavier Duval. D'ailleurs, il a fait appel à la Speaker à deux reprises pour recadrer le ministre car selon lui, Mahen Seeruttun perdait du temps en expliquant la loi sur la SIFB. «This doesn't make sense», a-t-il fustigé, car consulter un évaluateur après l'achat d'un terrain n'est pas une pratique courante. Le leader de l'opposition a fait référence à un rapport datant de 2016 qui stipule que le prix réel d'un terrain dans cette région a chuté à cause des risques d'inondations suite à la construction du Bagatelle Dam. De plus, des câbles à haute tension traversent ces terres.

Le leader du PMSD a aussi révélé que le ministre de la Santé a récemment fait l'acquisition d'un terrain à Ebène, précisant que c'est dans le même chemin que le SIFB a acheté sa parcelle de terre. Il aurait payé Rs 5 millions par arpent. «Comment se fait-il que le SIFB a payé Rs 18 millions?» a-t-il demandé.

Face à ses révélations, Xavier Duval a demandé si le Fact Finding Commitee mis sur pied sur le Sugar Insurance Fund Board le 23 novembre dernier pour examiner le rapport de la récolte sucrière de 2017 enquêtera aussi sur cette affaire. Le ministre Seeruttun a agréé à sa demande. Quant à la demande de suspendre le management du SIFB, le ministre a fait savoir qu'il va «look into the matter.»

Ile Maurice

D'après une étude scientifique, les «licornes» ont existé

Un animal préhistorique fait de nouveau parler de lui: la licorne de Sibérie. Des chercheurs ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.