4 Décembre 2018

Afrique: Développement de l'Afrique - Les avantages de l'intégration

Le sujet est au cœur de la 13e conférence économique africaine ouverte le 3 décembre 2018 à Kigali.

La 13e conférence économique africaine s'est ouverte 3 décembre 2018 à Kigali au Rwanda, sur le thème « Intégration régionale et continentale pour le développement de l'Afrique». Conjointement organisée par le PNUD, la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique et la Banque africaine de développement, cette rencontre de trois jours rassemble les politiques, les chercheurs et les opérateurs économiques du continent. Son objectif, débattre et acquérir des connaissances sur les solutions d'intégration continentale. Une cérémonie qui se tient quelques mois seulement après la mise en place à Kigali de la zone de libre-échange continentale .

Au cours de la cérémonie d'ouverture, présidée par Claudine Uwera, ministre d'État, ministre des Finances et de la planification économique, représentant du chef de l'État rwandais Paul Kagame, tous les intervenants ont souligné, chacun avec ses mots, l'importance d'accélérer le processus d'intégration pour voir une Afrique plus forte. Cela passe notamment par des actions comme transformer les politiques nationales de développement en politiques régionales, tout en tenant compte des spécificités de chaque pays du continent; briser les barrières douanières et tarifaires, construire des infrastructures adéquates, entre autres. Sachant que les débats, jusqu'au 5 décembre prochain porteront principalement sur les solutions novatrices aux obstacles de l'intégration régionale et continentale de l'Afrique, nul doute que ce qui a été fait jusqu'à présent sera amélioré.

En effet, selon Giovani Biha, secrétaire exécutive adjointe de la Commission économique pour l'Afrique, à ce jour, 49 pays ont déjà signé l'accord de la ZLEC et 12 l'ont ratifié. Les négociations, parce que sensibles et complexes, se poursuivent à travers le continent. Par ailleurs, différents pays travaillent à mettre sur le marché des produits compétitifs. Ainsi, si le commerce intra-africain représente seulement 15% des échanges sur le continent, le fait que 20% de ces échanges portent sur des produits manufacturés est à saluer. Dans la mesure où tout le monde doit être impliqué dans ce processus commun, la conférence de Kigali donnera l'opportunité à de jeunes chercheurs parmi lesquels des Camerounais, mais aussi aux organisations régionales, de présenter les résultats de leurs recherches et de partager des informations avec les décideurs.

Afrique

Prix Nobel de la paix - Nadia Murad et Denis Mukwege font passer leur message

A Oslo en Norvège, le gynécologue congolais, le docteur Denis Mukwege et l'activiste kurde Nadia Murad ont… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.