4 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Goma - Félix Tshisekedi et Kamerhe promettent monts et merveilles à la population !

Stratégies ou mauvaise carte ? De Kinshasa à Goma, fief de Vital Kamerhe, le duo FATSHIVIT démarre son pèlerinage dans les 26 provinces de la RD. Congo. Mardi 4 décembre 2018, ils ont été accueillis avec pompe dans cette partie du territoire national, terre des ancêtres de Vital Kamerhe, Directeur de campagne de l'héritier politique du Sphinx de Limete, Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Tout compte fait, les deux leaders de l'opposition sont censés amorcer une véritable vitesse de croisière pour affronter l'ensemble des filles et fils du Congo profond avant la rude compétition du 23 décembre. Que retenir de cette première phase de Félix Tshisekedi Tshilombo et son colistier Vital Kamerhe, à l'Est de la République ?

Exception à la grande règle. Vital Kamerhe serait Prophète chez soi, aux terres des vaches et volcans. A l'instar d'Emmanuel Shadary qui a ouvert sa tournée par la province d'origine de son parrain et autorité morale, Joseph Kabila Kabange, Kamerhe Vital a conduit, dans un premier temps, son colistier Félix Tshisekedi, à Goma, dans la ville de ses oncles, tantes, nièces, gendres et sympathisants où il l'a présenté, solennellement, comme son candidat et celui des filles et fils de Goma, disons, de l'Est de la République. Idéal ? Pousser ses frères et sœurs de ce coin du pays à voter pour le fils d'Etienne Tshisekedi, le n°20 sur la liste de Présidentiables.

Prévisible, sans doute, les deux opposants ont été accueillis par des centaines des milliers de Gomatraciens avec lesquels ils ont effectué un marathon, de près de trois heures, de l'aéroport de Goma jusqu'au stade AFYA où ils ont dû parler à leurs troupes. Cette descente au Nord Kivu, à 15 jours de la fin de la campagne électorale en cours, se veut, en effet, de tous les enjeux après la phase décisive de la capitale congolaise où les deux signataires de l'Accord de Genève ont été accueillis en princes.

Des promesses

Directeur de campagne de Félix, Kamerhe a été, sans ambages, le premier à s'adresser à ses frères et sœurs qui, lors des élections de novembre 2011, votèrent massivement pour lui, contrairement, au Président Joseph Kabila ainsi que son Challenger Feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Grandiloquent et persuasif, le verbeux Kamerhe n'a pas manqué de promettre, pour ce faire, aux masses venues à leur rencontre, monts et merveilles. Allocution d'espoir et de rêve, le présumé futur Premier ministre de Félix Tshisekedi, à en croire l'Accord signé à Nairobi, n'a pas inventé la roue. A tout dire, il s'est voulu très rassurant, dans son harangue de campagne, quant à l'amélioration des conditions de vie des militaires, policiers et l'ensemble du peuple congolais, une fois que le leader de l'Udps sera à la présidence de la République après le 23 décembre 2018.

Il était, également, question pour le Président de l'Unc de présenter, du moins, officiellement et pour la première fois, aux compatriotes de cette Ville du pays celui qu'il appelle "candidat du ticket gagnant", Félix Tshisekedi Wa Mulumba. Il sied de noter aussi que ce mercredi, les deux principaux tenants de la plateforme "Cap pour le changement" s'en vont à l'assaut de Walikale. Entretemps, Fayulu et les sociétaires de LAMUKA mettent le cap sur BENI, avec leur discours du NON à l'usage de la machine à voter lors des scrutins combinés du 23 décembre courant.

Congo-Kinshasa

Incendie de 2O % de matériels électoraux, la CENI prise dans le piège de l'opposition

L'incertitude s'installe à 8 jours des élections en République démocratique du Congo. Ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.