Burundi: Pierre Buyoya rejette les accusations de Bujumbura

4 Décembre 2018

L'ancien chef d'Etat burundais a dénoncé, mardi à Bamako, des "manœuvres politiques" du régime burundais après le mandat d'arrêt lancé à son encontre dans l'affaire de l'assassinat en 1993 de Melchior Ndadaye.

L'ex-président burundais Pierre Buyoya a réagi, mardi au Mali, aux accusations de la justice burundaise qui a lancé un mandat d'arrêt international pour son implication dans l'assassinat en 1993 de l'ancien président burundais Melchior Ndadaye.

Pierre Buyoya a, au cours d'une conférence de presse, récusé ces accusations et dénoncé une "manipulation politique".

Notre correspondant à Bamako était présent à la conférence de presse. Cliquez sur l'image pour écouter son compte rendu.

Le mandat d'arrêt lancé contre M. Buyoya vise aussi 11 hauts gradés des forces de sécurité (armée et gendarmerie) et cinq de ses anciens proches collaborateurs civils, pour leur rôle présumé dans l'assassinat de M. Ndadaye. Cet assassinat avait été à l'origine d'une guerre civile (93-2006) qui a fait plus de 300.000 morts.

Le major Buyoya avait été porté au pouvoir par l'armée en 1987. Il avait cédé sa place à Melchior Ndadaye, élu démocratiquement en juillet 1993. Il était ensuite revenu au pouvoir entre 1996 et 2003.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.