4 Décembre 2018

Burundi: Pierre Buyoya rejette les accusations de Bujumbura

L'ancien chef d'Etat burundais a dénoncé, mardi à Bamako, des "manœuvres politiques" du régime burundais après le mandat d'arrêt lancé à son encontre dans l'affaire de l'assassinat en 1993 de Melchior Ndadaye.

L'ex-président burundais Pierre Buyoya a réagi, mardi au Mali, aux accusations de la justice burundaise qui a lancé un mandat d'arrêt international pour son implication dans l'assassinat en 1993 de l'ancien président burundais Melchior Ndadaye.

Pierre Buyoya a, au cours d'une conférence de presse, récusé ces accusations et dénoncé une "manipulation politique".

Notre correspondant à Bamako était présent à la conférence de presse. Cliquez sur l'image pour écouter son compte rendu.

Le mandat d'arrêt lancé contre M. Buyoya vise aussi 11 hauts gradés des forces de sécurité (armée et gendarmerie) et cinq de ses anciens proches collaborateurs civils, pour leur rôle présumé dans l'assassinat de M. Ndadaye. Cet assassinat avait été à l'origine d'une guerre civile (93-2006) qui a fait plus de 300.000 morts.

Le major Buyoya avait été porté au pouvoir par l'armée en 1987. Il avait cédé sa place à Melchior Ndadaye, élu démocratiquement en juillet 1993. Il était ensuite revenu au pouvoir entre 1996 et 2003.

Burundi

Le gouvernement suspend l'ONG Parcem

Le ministère de l'Intérieur a suspendu temporairement les activités de l'ONG Parcem. C'était… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.