5 Décembre 2018

Afrique: Le reggae, nouveau patrimoine immatériel de l'humanité

Photo: fasozine
Reggae MUSIC

Marginalisée dans les années 1970-1980, la musique jamaïcaine a rejoint sur la liste quelque quatre cents traditions culturelles du monde entier, au terme de la réunion annuelle du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, tenue du 26 novembre au 1er décembre, à Port-Louis (île Maurice).

Le regretté chanteur jamaïcain Bob Marley définissait le reggae comme une "raison de vivre". Né à la fin des années 1960 en Jamaïque, le reggae de Bob Marley, Peter Tosh, Jimmy Cliff..., trouve ses racines dans différents styles de musique : le ska jamaïcain, le mento caribéen, les musiques africaines et le rythm'n blues.

Il se fait l'écho du mouvement religieux rastafari qui prône le retour en Éthiopie de tous les descendants d'Africains, déifie l'empereur Haïlé Sélassié et encourage la consommation du chanvre gandia (cannabis). Mais le reggae se définit avant tout comme une "lutte". "L'une des règles, c'est de se battre", disait Bob Marley.

Le reggae est, en effet, souvent considéré comme la musique des opprimés, qui aborde des questions sociales et politiques comme la prison ou les inégalités.

Cette musique connaît un retentissement international en 1974, lorsque le chanteur britannique Eric Clapton reprend le titre "I shot the Sheriff", du jeune Bob Marley.

Ce qui a propulsé le chanteur jamaïcain sur le devant de la scène. La même année, il sort "No woman no cry", où il raconte son enfance dans un ghetto. Cette mélodie sera classée 37e meilleure chanson de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

C'est l'artiste ivoirien Alpha Blondy qui se fait le porte-étendard du reggae en Amérique, grâce à son album "Jah Glory", sorti en 1982.

Plus de trente-sept ans après la mort de Bob Marley, le reggae s'est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco, afin qu'il contribue à la prise de conscience internationale "sur les questions d'injustice, de résistance, d'amour et d'humanité".

En savoir plus

Le reggae reconnu comme patrimoine culturel de l'Humanité

Candidature portée par la Jamaïque, la musique reggae est parvenue à conquérir le cœur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.