Madagascar: Carburant - Le prix de l'essence à 4200 ariaryMirana Ihariliva

Hausse. Sans tambour ni trompette, le prix du carburant accuse de nouveau une hausse de 50 ariary par litre. Le site de l'Office malgache des hydrocarbures (OMH) n'affiche pas encore une mise à jour du prix appliqué actuel.

Dans la nuit du 3 au 4 décembre pourtant, les stations service affichent de nouveaux prix. Le super carburant passe ainsi à 4 200 ariary s'il était à 4 150 ariary depuis le 12 septembre. Le litre du gasoil à 3 550 ariary soit une hausse de 50 ariary par litre par rapport à il y a trois jours. Le pétrole connaît également un nouveau prix soit 2 630 ariary le litre.

Dans la journée d'hier, certaines station-services attendent d'être approvisionnées et les usagers ont dû attendre, notamment à Behoririka, Ampefiloha ou Antohomadinika. Cette hausse ne pourrait s'expliquer que par le fait que Madagascar allie à la fois un objectif d'atteinte de la vérité des prix, à la compensation du gap des pétroliers. L'écart entre la vérité des prix et le prix à la pompe est calculé à 900 ariary. Le gap engendré par le non- ajustement des prix atteint les 228 milliards d'ariary. Au 9 novembre, le prix du baril (Brent), le brut de référence au niveau mondial est de 67.96 dollars.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.