5 Décembre 2018

Cote d'Ivoire: Touba - 500 jugements supplétifs offerts à des enfants

Au cours d'une rencontre tenue le 3 décembre, à Touba, avec les chefs des villages de la sous-préfecture, Savadogo Adama, premier responsable de cette circonscription administrative, a fait savoir qu'en dépit des nombreuses campagnes de sensibilisation en direction des populations relatives à la déclaration des naissances, nombre d'entre elles ne sont pas inscrites dans les livres de l'état de civil.

Une anomalie qui a interpellé Touré Kafoumba, cadre de Touba et directeur administratif et financier au ministère de la Santé et de l'Hygiène publique.

En effet, M. Touré a fait parler son cœur en finançant, à titre personnel, l'établissement de 500 jugements supplétifs au bénéfice des enfants de plusieurs villages de la sous-préfecture de Touba et même au-delà.

Il s'agit des villages de Yalla, Mimbala, N'Golodougou, Madinan, Sianon, Sekodougou, Kamassela, Yoh, Kohidougou, Tiekourasso et trois autres de la sous-préfecture de Guintéguela. Un acte de haute portée humanitaire salué par l'administrateur civil.

Selon lui, ce geste est le premier du genre, depuis sa prise de fonction en 2014 à la tête de la sous-préfecture de Touba. Il a invité les autres cadres à suivre l'exemple de Touré Kafoumba. «Sans acte de naissance, il n'y a pas d'école », a-t-il dit.

Il a aussi et surtout sensibilisé les chefs de village à la nécessité d'expliquer à leurs populations le bien-fondé de la déclaration des naissances qui, souligne-t-il, est gratuite.

Cote d'Ivoire

Procès Gbagbo - Dans la presse ivoirienne, l'attente de la décision de la CPI

La Côte d'Ivoire reste suspendue au sort de Laurent Gbagbo. L'ancien président ainsi que l'ex-leader des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.