5 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Mines - BMW veut améliorer les conditions d'exploitation du cobalt en RDC

Le projet pilote du constructeur automobile allemand, soutenu par le géant de la chimie BASF, le fabricant de batteries, Samsung SDI et l'agence allemande de développement GIZ, consistera à étudier les moyens d'améliorer les conditions de travail et de vie dans les régions où le métal est extrait manuellement.

L'initiative devant durer trois ans est remarquable car, c'est pour la première fois que des entreprises des secteurs de l'automobile, de la chimie et de l'électronique grand public s'unissent pour relever les défis de l'exploitation minière artisanale du cobalt en République démocratique du Congo (RDC).

Le projet couvrira une mine pilote dans le pays. A cet effet, explique-t-on, BMW n'achètera pas directement le cobalt de la mine qui sera exploitée par une coopérative locale. Selon ce constructeur automobile allemand, ce projet vise à contribuer à l'identification de solutions réalisables qui conduisent à de meilleures conditions de travail sur le site de la mine. Si elles s'avèrent efficaces, indique-t-il, ces mesures pourraient alors s'étendre à d'autres sites miniers artisanaux légaux et renforcer les défis systémiques à long terme.

Parmi ces mesures figurent l'installation d'un support de tunnel adéquat (ce qui manque dans la plupart des petites mines) avec les conseils d'experts en mines; la remise d'équipements de sécurité aux mineurs; la fourniture de masques de protection contre les maladies respiratoires causées par le travail sur des sites miniers poussiéreux; la pulvérisation de l'eau pour réduire la quantité de poussière et couvrir les déchets miniers afin de diminuer le risque de pollution de l'eau (un problème hérité de décennies d'exploitation minière en RDC).

Lutter contre le travail des enfants

Par ailleurs, pour contrer le problème du travail des enfants, le projet envisage des contrôles obligatoires de l'âge qui seront effectués à la mine et l'accès à la scolarité sera facilité pour les familles.

Le porte-parole de BMW a déclaré: « Le travail des enfants joue un rôle important dans l'extraction artisanale de cobalt. Bien qu'ils ne travaillent généralement pas dans les tunnels, les enfants portent des sacs lourds aux dépôts ou aident à laver le cobalt dans une rivière proche. Les enfants contribuent donc au revenu familial. Cependant, le problème est évident: les enfants souffrent du travail ardu et manquent l'école en partie à cause de cela ». A plus long terme, a-t-il ajouté, « il est nécessaire pour la RDC qu'aucune violation des droits de l'homme dans une mine ne devienne une option pour un approvisionnement direct en cobalt par le groupe BMW ».

Le projet pilote repose sur une étude de faisabilité réalisée par la Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH et BMW en RDC. Le pays fournit environ 60% de la demande mondiale de cobalt - un métal essentiel pour les batteries lithium-ion rechargeables dans les voitures électriques. Si la majeure partie du cobalt provient de grandes mines de cuivre industrielles, plus de 15% de l'approvisionnement du pays provient de petites mines où des personnes extraient le métal à la main ou avec des pioches et des pelles, sans aucune sécurité.

Congo-Kinshasa

Incendie de 2O % de matériels électoraux, la CENI prise dans le piège de l'opposition

L'incertitude s'installe à 8 jours des élections en République démocratique du Congo. Ce… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.