5 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Formation professionnelle - L'INPP compte atteindre cent mille personnes

Un nouveau centre ultra moderne de formation répondant au souci d'améliorer la qualité de la main d'œuvre dans le pays et de lutter contre la pauvreté ainsi que le chômage pour un Congo fort à l'émergence 2030 a été inauguré, le week-end dernier, à Lubumbashi, par le chef de l'Etat, Joseph Kabila.

L'Institut national de préparation professionnelle (INPP) a formé, dans dix ans, près de quarante mille travailleurs, contre deux mille seulement les années antérieures. Dans ses perspectives, cette institution conduite par l'administrateur-directeur général (ADG) Maurice Tshikuya Kayembe compte atteindre une formation de cent mille personnes.

Pour atteindre cet objectif, Maurice Tshikuya a énuméré plusieurs projets de construction des centres de formation à travers le pays. L'inauguration, le week-end dernier, par Joseph Kabila, du bâtiment administratif de la direction provinciale de l'INPP du grand Katanga rentre dans le cadre de la réalisation de cette vision.

Améliorer la qualité de la main d'œuvre

Pour le ministre d'État et ministre du Travail, emploi et de la prévoyance sociale, Lambert Matuku Memas, la dotation de la direction provinciale de l'INPP du grand Katanga d'un centre ultra moderne de formation professionnelle répond au souci d'améliorer la qualité de la main d'œuvre en République démocratique du Congo (RDC) et de lutter contre la pauvreté, le chômage pour un Congo fort à l'émergence 2030. Saluant le soutien du gouvernement japonais dans la réalisation de cette œuvre, le ministre Matuku a noté que cette dernière va donner les compétences nécessaires aux marchés de la RDC en main d'œuvre qualifiée. Le gouverneur de la province du Haut Katanga, Célestin Pande Kapopo, s'est réjoui que ce centre ultra moderne de formation de l'INPP se mette au service des différentes entreprises et à la formation professionnelle des jeunes grâce au partenariat entre la RDC et le Japon.

Pour l'ADG de l'INPP, ce centre va donner une réponse à la jeunesse et aux entreprises. Il va former, a-t-il assuré, plusieurs mains d'œuvres qualifiées et permettra également de lutter contre le chômage et créer plusieurs emplois pour les jeunes. Maurice Tshikuya a, ainsi, salué l'initiative du chef de l'État, Joseph Kabila, inscrite dans sa vision de la Révolution de la modernité en faveur de la formation professionnelle.

Ce centre moderne dont les travaux ont duré dix-huit mois organise plusieurs filières de formation, entre autres, l'électro mécanique, le froid, la gestion des réseaux, l'automobile, l'électricité. Il est le fruit de la coopération entre l'INPP et l'Agence de coopération japonaise (Jica) dont le représentant a souligné la détermination de son pays à soutenir la RDC, avant d'indiquer que la Jica intervient dans le pays dans cinq filières dont la santé, la réforme de la police, les infrastructures, la formation du capital humain et l'environnement. L'ambassadeur du Japon en RDC, Karube, a indiqué que ce projet était signé le 21 octobre 2015 par les deux gouvernements, soulignant qu'il répond à la révolution de la modernité prônée par le chef de l'État congolais. Il a réaffirmé, par ailleurs, l'engagement du Japon à contribuer à la formation professionnelle des Congolais.

La coopération entre l'INPP et la Jica date de 1980, avec pour mission de promouvoir la formation professionnelle de la population congolaise. Depuis l'avènement de Joseph Kabila Kabange à la magistrature suprême, trente centres ont été créés sur les trente-neuf que compte l'INPP.

Congo-Kinshasa

Ebola - L'OMS convoque une réunion d'urgence après un premier cas à Goma

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, aujourd'hui, la tenue demain mercredi, d'une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.