5 Décembre 2018

Togo: Boukpessi interdit le programme de la C14 pour éviter des téléscopages entre cortèges de manifestants et "campagnards" !

Tôt ce jour et suite à la conférence de presse animée ce Mercredi à Lomé par la C14, nous révélions le programme de manifestation que ce regroupement de partis politiques non engagé dans les législatives compte mené au cours de ces deux semaines alors même que la campagne électorale bat son plein.

Selon cette programmation livrée par Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et ses pairs de l'opposition, les militants sont conviés les militants et sympathisants à compter de demain, Jeudi (06) et le Vendredi (07) Décembre 2018, une caravane de sensibilisation dans les rues de Lomé et des villes de l'intérieur du pays.

Et le samedi 8, lundi 10, mardi 11, mercredi 12 et vendredi 13 décembre, cette la Coalition des 14 et ses militants seront dans la rue à Lomé et sur toute l'étendue du territoire national pour une marche synchronisée.

Elle ne s'arrêtera pas là mais, reconduira cette marche synchronisée les samedi 15, dimanche 16, lundi 17 et mardi 18 décembre 2018. Les militants et sympathisants sont donc appelés à rester à l'écoute pour connaitre des itinéraires de ces manifestations au programme.

Bien que avertissant plus tôt de ce que quelque décision allant dans le sens d'une interdiction serait arbitraire, Jean-Pierre Fabre, Chef de file de l'opposition ne peut que constater les dégâts.

Puisque, dans une correspondance réponse à la lettre d'information de la C14 sur la tenue de cet agenda, le ministre de l'Administration territoriale, Payadowa Boukpessi oppose une fin de non recevoir à l'organisation de cette série de manifestations.

"Faisant suite à votre lettre du 05 décembre 2018, je vous fais part de ce qui suit : Vous avez publiquement indiqué à plusieurs reprises, votre volonté d'empêcher par tous les moyens la tenue des élections législatives du 20 décembre 2018 telles que décidées par la CEDEAO.

Ces déclarations publiques ont été confirmées par le fait que votre coalition n'a pas présenté de listes pour le scrutin du 20 décembre 2018.

Dans ces conditions, vous ne pouvez pas prendre part à la campagne électorale pour les élections du 20 décembre 2018", c'est ce qu'écrit le ministre qui allègue que "par ailleurs, le risque que vos caravanes et cortèges se heurtent à ceux des partis engagés dans la campagne électorale demeure par conséquent fort probable. Ce qui conduirait à un risque très élevé de troubles grave à l'ordre public".

Et donc, indique M. Boukpessi "les manifestations relatives aux caravanes de sensibilisation que vous avez programmées dans les rues de Lomé, ainsi que les marches synchronisées du 6 au 18 décembre 2018 à Lomé et sur toute l'étendue du territoire national ne sont pas acceptées en application de l'article 16 de la loi n° 2011-010 du 16 mai 2011".

En se référant à l'histoire et suite aux divergences de vue sur certaines maanifestations, on peut oser croire que ça promet de l'électricité en l'air au cas où ces manifestations de la Coalition sont maintenues.

Togo

Maintien de l'appel des religieux pour le report des élections

Alors que les forces de l'ordre et de sécurité votent par anticipation ce mardi, les leaders religieux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.