6 Décembre 2018

Guinée: Droits de l'homme - Le prix du meilleur plaidoyer du monde décerné à un jeune avocat guinéen

La sixième édition du concours international de plaidoiries pour les droits de l'homme s'est ouverte ce mercredi 5 décembre, à Nouakchott, en Mauritanie. Huit avocats venus de divers continents de la planète ont chacun plaidé sur un sujet d'actualité relatif aux violations des droits de l'homme.

Les postulants ont présenté devant d'innombrables participants leur plaidoirie. Des divers sujets ont ponctué cet exercice notamment le terrorisme, la peine de mort, les droits de femme, l'esclavage, ... A l'issue d'une intense exposition orale, notre compatriote Pépé Antoine Lama s'est vite fait distingué en creusant l'écart devant ses concurrents.

Le jury composé des membres de la société civile, des barreaux, des célèbres défenseurs des droits de l'homme ont récompensé le jeune avocat Maître Pépé Lama pour la qualité et la particularité de sa plaidoirie sur notamment le massacre de Zogota, une localité située à N'Zérékoré, dans la région forestière.

Le deuxième et troisième prix du concours sont revenus respectivement à Amirouche Bakouri d'Algérie et à Mohamed Ely Mouamar de la Mauritanie

Interrogé par Aminata.com, le jeune guinéen champion du monde de plaidoirie a exprimé sa satisfaction avant de dédier son sacre à la Guinée, au barreau de son pays, à l'Association des Jeunes avocats de Guinée (AJAG) et toutes les associations de défense des droits de l'homme. « Ce prix me revigore et m'encourage dans mon activisme des droits de l'homme.

Je souhaite que l'Etat guinéen honore ce prix en rendant justice aux victimes du massacre de Zogota« , a plaidé le jeune avocat au cours d'un échange qu'il a eu sur Messenger avec un journaliste de notre rédaction.

Dans la nuit du mardi au mercredi 1er août 2012, des militaires lourdement armés ont lancé une expédition punitive contre des villageois de Zogota, qui la veille avaient attaqué les installations de Valé, une entreprise minière brésilienne.

Les militaires avaient tué sept villageois désarmés. Le massacre avait ému l'opinion nationale. Depuis, les auteurs cours toujours sans être inquiétés.

Guinée

Erreurs judiciaires, différence entre fonctionnaires et magistrats, interférence des autorités

Mohamed Diawara, juge d'instruction du tribunal de première instance de Kaloum Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.