5 Décembre 2018

Afrique: Fonds du programme Forward - Satisfécit du directeur Afrique et Caraïbes

Lomé — Veron Mosengo-Omba, le directeur du développement de la Fifa en Afrique et dans les Caraïbes, s'est dit "satisfait" de l'utilisation des fonds du programme Forward qui a démarré en mai 2016.

"Pendant deux ans, nous avons réalisé plus de 800 projets, donc nous pouvons qu'être satisfaits même si on peut encore mieux faire", a t-il déclaré à l'APS.

Le directeur du développement des zones Afrique et Caraibes a fait cette déclaration lors d'un Forum organisé sur le programme Forward à l'intetion d'une vingtaine de journalistes de pays francophones, ce mercredi à Lomé (Togo).

La Fifa attend encore des projets d'une vingtaine de pays africains (sur 54 de la CAF) depuis le lancement du cycle de deux ans, a-t-il dit relevant que pour le prochain cycle qui ira de 2019 à 2022, les fonds ont été augmentés de 20 pour cent.

"'Les Fédérations peuvent disposer jusqu'à 6 millions de dollars pour financer leurs programmes de formation des cadres techniques et administratifs, pour le développement du football des jeunes et des infrastructures", a t-il souligné.

Ces augmentations ont été rendues possibles grâce au bénéfice réalisés lors de la coupe du monde 2018, a t-il ajouté, soulignant que "l'argent de la Fifa, c'est l'argent des fédérations et il doit participer au développement de la pratique du football à travers le monde et sa démocratisation".

L'objectif, "c'est d'avoir des projets partout en Afrique", a-t-il insisté rappelant que la zone Europe utilise tous les fonds destinés pour son développement.

"Je sais qu'il peut y avoir des problèmes d'instabilité dans les Fédérations africaines et les difficultés au niveau des ressources humaines", a-t-il souligné

Parmi les meilleurs élèves de ce programme Forward dans la zone Afrique, il y a Djibouti, l'Egypte et le Rwanda.

La Mauritanie est placée à la 6-ème place et le directeur de développement de la zone Afrique, s'est dit très heureux de cette situation et de la qualification de ce pays pour sa première phase finale de CAN.

"Avec le président Ahmed Yahya (président de la Fédération mauritanienne), les fonds ont été destinés au football des jeunes et aux infrastructures", a relevé M. Mosengo-Omba soulignant que c'est "heureux" que les Mourabitounes aient joué leur match de qualification sur le stade rénové grâce aux fonds de la Fifa.

"Ce président de Fédération est un bon exemple pour ses pairs du continent parce qu'il a décidé de commencer par la base et on voit les résultats", a-t-il souligné.

Si la Fifa est prête à accéder aux demandes de financements des fédérations africaines rien ne peut se faire sans la transparence, a averti le directeur Afrique et Caraïbes.

"La Fifa demandera toujours la traçabilité des fonds pour un besoin de transparence et d'impact réel sur le développement", a-t-il par ailleurs ajouté.

Sénégal

Le Pacte mondial sur les migrations adopté à Marrakech

Marrakech, 10 déc (APS) - Le pacte mondial pour des migrations "sûres, ordonnées et… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.