6 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Udps-Unc - Denise Tshilombo et Hamida Muangaza derrière Félix Tshisekedi !

Denise Tshilombo, épouse de Félix Tshisekedi, candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018, a réuni lundi, 3 décembre 2018, toutes les femmes-candidates de l'Unc et l'Udps, au centre Caritas du Congo-Kinshasa.

Cette rencontre avait pour objectif de soutenir la candidature du président Félix Tshisekedi et ainsi, encourager toutes les candidates de l'Unc et l'Udps pour leur ferme décision prise en daignant se présenter aux élections du 23 décembre 2018. En effet, quatre grandes interventions étaient à l'ordre du jour, en l'occurrence, celles de Madame Denise Tshilombo, Hamida Muangaza, Guetty Panupanu et Nicole Ntumba Buatshia. Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi étaient présents à cette activité.

Au cours de son intervention, Denise Tshilombo a tenu à encourager les femmes candidates pour leur décision prise en se présentant à différents niveaux des élections du 23 décembre 2018. Selon elle, en effet, la femme est la base. Et de demander à ces femmes dont la motivation était grande, d'être plus visibles dans toutes les institutions aussi bien nationales qu'internationales. « Et je décide de vous accompagner dans cette lutte jusqu'à sa fin», a-t-elle promis à ces femmes de fer du pays. Dans la même optique, Hamida Muangaza, épouse de Vital Kamerhe, président de l'Unc a, avant toutes choses, remercié madame Denise Tshilombo pour son initiative qui concerne, soutient-elle, toutes les femmes du Congo-Kinshasa.

"Ma présence dans ces assises marque le soutien total de cette initiative créée par les femmes pour la cause du genre féminin et le soutien de nos époux respectifs", a-t-elle soutenu. Troisième intervenante, Nicole Ntumba Buatshia, secrétaire générale adjointe de l'Unc et Professeur à l'UNIKIN, a édifié l'audience sur la place de la femme dans la société. Dans son intervention, elle a poussé les femmes à oser, malgré les difficultés, pour bannir la discrimination portée contre leur genre. Et de stimuler, en outre, les femmes de faire la politique pour maintenir la parité au sein du gouvernement. Quatrième intervenante, Guetty Panupanu a argumenté, pour sa part, sur l'importance de la femme dans le milieu politique.

Elle estime, en effet, que l'implication des femmes dans la politique est aussi économique. Légalité des femmes dans la politique c'est le développement et la démocratie. En guise de clôture, la parole a été accordée à vital Kamerhe et Félix Tshisekedi qui ont exprimé leur vif plaisir et toute leur gratitude devant ces femmes venues des différents horizons de la capitale congolaise. Une fois élus dans leur coalition, a promis Kamerhe, ils vont restituer la place de la femme dans leur programme d'actions politiques. "La femme doit être égale à l'homme, car la femme est la seule qui donne la vie" ; tel est un des objectifs de la coalition Fatshivit, a souligné Vital Kamerhe, Directeur de la campagne électorale de la coalition Fatshivit.

Et Félix tshisekedi, qui n'a pas manqué à dire, a promis qu'une fois au fauteuil présidentiel, il remettra la femme à sa place et, pour ce faire, devra inculquer dans les têtes des femmes des valeurs intrinsèques dès le bas âge. Pas de mariage pour les femmes mineures, tance le fils d'Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Et de soutenir, in fine, qu'il se tordra le cou de sorte que dans son pays, les jeunes filles soient en même d'arriver jusqu'au bout de leur éducation ; car, poursuit-il, la mère est à la base de la formation d'une nation.

Congo-Kinshasa

Inquiétude à Béni avant la présidentielle de dimanche

Une nouvelle attaque repoussée contre un bâtiment de la Céni provoque l'inquiétude avant la… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.