Madagascar: Masters de pétanque - C'est fini pour Madagascar !

Béryl Razafindrainiony est pointé du doigt dans cette disqualification de l'équipe nationale.

L'annonce faite par un haut responsable de « Quaterback », la société organisatrice des Masters de pétanque en France, comme quoi Madagascar ne sera pas de la partie en 2019, a fait l'effet d'une bombe.

Car la logique aurait voulu que les Malgaches se qualifient à cet événement, puisqu'ils se sont hissés jusqu'en demi-finale de l'édition 2018 mais « Quaterback » en a décidé autrement.

Madagascar a été pénalisé après ce laisser-aller manifeste dont il a montré en alignant seulement deux joueurs en l'occurrence Cocklet de son vrai nom Allain Samson Mandimby et Lahatra Randriamanantany à la première étape alors qu'il s'agit d'une épreuve en triplette.

Les explications d'après ne tiennent d'ailleurs pas la route, puisque Tiana Laurens Razafindrakoto était arrivé en France deux jours après le début des Masters alors que tout a été déjà payé par « Quaterback ».

Quant à Tita Razakarisoa, le quatrième bouliste choisi par le président de la Fédération Malgache de Pétanque en accord avec Jean Luc Razafindrabe qui faisait office de représentant, il n'a pas tout simplement eu son visa. Raison suffisante pour choisir un autre homme.

Pour « Quaterback », il s'agit de fautes professionnelles sanctionnées par un carton rouge donc un retrait des Masters jusqu'à nouvel ordre et probablement avec une nouvelle organisation qui se passerait des services de Béryl Razafindrainiony et Jean Luc Razafindrabe, les deux hommes pointés du doigt dans cette affaire qui choque la diaspora malgache de France. Logique car elle était jusque- là la fierté des boulistes malgaches mais après ces scandales, elle a dû faire plutôt profil bas. Et c'est bien dommage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.