6 Décembre 2018

Ile Maurice: Corps syndical - La compensation salariale au-delà des attentes ?

C'est ce matin que les syndicalistes entament les négociations tripartites en prévision de la compensation salariale. Ils seront en réunion en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth qui est aussi le ministre des Finances. Les responsables syndicaux espèrent que le ministre va prendre en considération leurs recommandations.

Pour Narendranath Gopee de la Federation of Civil Service and other Unions, c'est une routine incontournable. «Chaque année, nous venons avec nos calculs et nos justifications.» Toutefois, il pense que cette année, la donne pourrait être différente. «Le Premier ministre pourrait faire place à une compensation électoraliste, qui sera au-delà des attentes. En tout cas, le gouvernement ne pourra prétendre que les caisses sont vides.»

La compensation que Narendranath Gopee propose est de Rs 1 000. La même somme est avancée par la Confédération syndicale de gauche-solidarité. Clency Bibi souligne que ce serait sans nul doute le dernier «présent de l'alliance Lepep». Il ajoute que cette somme espérée de

Rs 1 000 devrait être payable dès janvier.

De son côté, Rashid Imrith propose un package constitué de plusieurs éléments. En premier lieu, le président de l'All Employees Confederation avance la somme de Rs 821 comme compensation. «Il faut également qu'il y ait trois hausses salariales aux fonctionnaires ainsi qu'une date pour la publication du rapport du Pay Research Bureau. Aussi l'instauration d'un mécanisme pour rehausser la pension de vieillesse, entre autres.»

Pour sa part, Jane Ragoo de la Confédération des travailleurs des secteurs privé et public (CTSP) indique que le gouvernement a l'opportunité de se rattraper, et cela malgré le taux d'inflation qui est bas. «La CTSP propose que ceux qui touchent moins de Rs 16 000 puissent bénéficier d'une compensation de Rs1 000 et que ceux qui touchent plus puissent avoir Rs 500. Il faut protéger ceux qui sont au bas de l'échelle.» Cependant, elle demande aussi au gouvernement de revoir à la hausse la pension de vieillesse et toutes les autres prestations sociales accordées par l'État. «Pourquoi ne pas leur proposer Rs 8 000 ?»

Ile Maurice

Corruption alléguée - Le Dr Domah plaide non coupable

Le procès intenté au cardiologue Dr Domah a été appelé en cour intermédiaire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.