6 Décembre 2018

Sénégal: 2eme édition des journées scientifiques SIDA - Safietou Thiam décidée à renforcer le partenariat dans la recherche

Le Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) est sorti satisfait de la 2ème édition des Journées scientifiques du Sida du Sénégal qui a été clôturée hier, mercredi 5 décembre à Diamniadio, par Pape Gorgui Ndong, ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat. Selon son secrétaire exécutive, le docteur Safiétou Thiam, vu la qualité et l'engagement des acteurs dans les différentes activités, «nul ne peut nier que c'est un succès indéniable», a-t-elle fait remarquer.

Et de poursuivre, par apport à la lutte contre la pandémie: «le Sénégal sans Sida se profile à l'horizon». Pour cette seconde édition qui a durée trois jours (du 3 au 5 décembre), la recherche et l'innovation sont restés au cœur des débats.

Ce qui a amené le docteur Thiam à s'engager «avec les chercheurs pour que le partenariat soit plus dynamique». La rencontre a aussi permis d'honorer la plus jeune chercheure.

La jeunesse qui a pris part à ces rencontres, s'est aussi engagée dans l'atteinte des objectifs de l'Onusida: arriver à atteindre les 3(90) à l'horizon 2020. Ainsi, à travers une déclaration, elle s'est engagée à changer le regard des populations sur les personnes vivant avec le virus, en faisant preuve de créativité.

Le ministre de la Jeunesse, Pape Gorgui Ndong, a aussi abondé dans la même dynamique que les jeunes. Il a manifesté la volonté de mettre en place un cadre adéquat pour dérouler les activités touchant à la réponse au Vih pour la jeunesse.

La journée d'hier mercredi a été l'occasion pour certains acteurs de faire le bilan du dépistage organisé sur les lieux. Même s'il y a des gens qui ont répondu à l'appel, l'engouement n'y était pas.

«Pour le mardi, nous avons dépistés 62 personnes, mais pour le mercredi 5 décembre on est à 20», a renseigné une des responsable de cette campagne.

Constatant toujours la réticence des personnes au dépistage du Vih/Sida, pour connaitre leur statut sérologique, la dame soutient: «il est mieux de connaitre son statut sérologique que de l'ignorer. Le dépistage est une démarche préventive, il n'y a pas à avoir peur».

Sénégal

Décès du saxophoniste Issa Cissokho, "un esprit sympathique, vivant"

Le saxophoniste Issa Cissokho du groupe Orchestra Baobab, décédé dans la nuit de dimanche à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.