Congo-Kinshasa: Elections 2018 - Leila Zerrougui poursuit son plaidoyer pour un processus crédible

6 Décembre 2018

A quelque trois semaines des élections générales en RDC, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU en RDC, Leila Zerrougui poursuit son plaidoyer pour que les élections se tiennent comme prévu dans le cadre d'un processus crédible. Florence Marchal, porte-parole de la MONUSCO l'a déclaré mercredi 5 décembre, au cours de la conférence des Nations Unies à Kinshasa.

Mme Zerrougui a rencontré quasiment tous les candidats à la présidentielle et d'autres acteurs-clés du pays comme le président du Comité national du suivi de l'accord du 31 décembre 2016, Joseph Olenghankoy et le président du Conseil supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication, Tito Ndombi.

« La période actuelle de campagne est une étape-clé dans le processus électoral au cours de laquelle les candidats ont la possibilité de présenter leurs programmes aux Congolaises et Congolais [...] Il est en conséquence important de veiller à ce que cette campagne se déroule de façon pacifique et dans le respect des opinions de chacun », a déclaré Mme Marchal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.