6 Décembre 2018

Cote d'Ivoire: Paul-Harry Aithnard, nouveau directeur d'Ecobank Côte d'Ivoire

A l'issue des Assemblée générales ordinaires et extraordinaire tenues le mercredi 5 décembre, la filiale d'Ecobank Côte d'Ivoire s'est dotée de nouveaux dirigeants.

Paul-Harry Aithnard, c'est le nom du nouveau directeur général Ecobank Côte d'Ivoire qui a été nommé, sous réserve de l'approbation de la commission bancaire de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao). Il remplace Charles Dakoiko qui part de la banque pour faire valoir ses droits à la retraite.

Cette information a été rendue publique à l'issue de l'Assemblée générale ordinaire (Ago), suivie de l'Assemblée générale extraordinaire (Age), du 4 décembre, à l'espace Latrille events aux II Plateaux à Abidjan.

A cette occasion, le président du conseil d'administration, Lacina Coulibaly, a précisé que « le nouveau directeur général a été sélectionné à la suite d'un processus de recrutement à l'interne au groupe Ecobank. Avec plus de 20 années d'expérience professionnelle, il a les compétences pour assumer cette fonction ».

Soulignons que Paul-Harry Aithnard est de nationalité togolaise et était précédemment directeur du Groupe Eti, marché des capitaux, gestion du patrimoine et d'actifs puis administrateur de Ebi Sa Paris en France.

D'autres changements sont intervenus au sortir de ces assises. Il s'agit de la démission de Marc Adrien Giugni de ses fonctions d'administrateur et de directeur du département de la banque des grandes entreprises en Côte d'Ivoire.

Le conseil a aussi enregistré la nomination de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) en qualité d'administrateur d'Ecobank en Côte d' Ivoire. Et Patricia Koizan, directrice financière et comptable représentera l'institution au sein de la banque.

Le conseil d'administration a également approuvé le fractionnement de l'action Ecobank CI sous un rapport d'un à cinq, dans le but de respecter le niveau minimal réglementaire des titres composant le flottant sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm).

Et au président du conseil d'administration d'expliquer que « le nombre total d'actions formant le capital social passera de 11 010 120 actions à 55 050 600 actions.

Chaque actionnaire recevra cinq nouvelles actions pour une ancienne détenue. Et le fractionnement n'a pas d'impact sur le capital social maintenu à 27,525 milliards F Cfa. En revanche, la valeur nominale de l'action passera de 2 500 F Cfa à 500 F Cfa ».

Ces décisions et d'autres, faut-il le souligner, ont fait l'objet de dix résolutions qui ont été soumises à l'approbation des membres présents. Qui les ont votés à l'unanimité.

Cote d'Ivoire

Participation de Joseph Seka Seka à la COP 24 en Pologne

Le professeur Joseph Séka Séka, ministre de l'Environnement et du Développement Durable, chef de la… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.