Afrique: L'IDEP se penche sur le rôle de la ZLECAF pour la transformation structurelle du continent

L'Institut Africain de Développement Economique et de Planification (IDEP) organise le 7 décembre 2018 à Dakar, une journée de réflexion de haut niveau sur le thème «Quel rôle de la ZLECAf pour la transformation structurelle et l'industrialisation de l'Afrique ?».

Selon la même source, cette rencontre, organisée sur demande du groupe africain du corps diplomatique accrédité au Sénégal, s'inscrit dans le cadre de la Série de Séminaires de l'IDEP sur le Développement.

Le 21 mars 2018 à Kigali, les Chefs d'Etat africains ont lancé la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) qui représente une avancée effective en matière d'intégration régionale, d'industrialisation, de développement des échanges commerciaux et de transformation structurelle dans le continent.

L'accord est signé par 49 pays africains tandis que 10 seulement d'entre ceux-ci l'ont ratifié[[i]]url:#_edn1 pour une exigence de 22 ratifications nécessaires pour l'entrée en vigueur de l'accord.

Le processus de ratification est toujours en cours et l'entrée en vigueur est prévue en juillet 2019, lors du 33eme Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine.

L'objectif général de la rencontre diplomatique est d'approfondir la réflexion sur les implications économiques, commerciales et industrielles de la mise en œuvre de la ZLECAf, les avancées réalisées, et les défis pour que cette zone de libre-échange devienne pleinement opérationnelle.

La conférence réunira des ambassadeurs du groupe africain du corps diplomatique accrédité au Sénégal et leurs homologues des autres continents, des fonctionnaires de haut-niveau, des représentants d'organisations internationales ainsi que des universitaires et chercheurs travaillant sur des questions relatives au développement économique du continent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.