6 Décembre 2018

Gabon: De l'eau de puits à l'eau de pompe

Longtemps condamné à se servir de l'eau de puits pour des besoins de lessives, de toilettes, de cuisines,... les habitants du quartier Chantier moderne,dans le sixième arrondissement de la capitale gabonaise utilisent désormais de l'eau potable pour subvenir à tous leurs besoins. Ceci a été rendu possible grâce a un habitant qui a fait installer une pompe à eau potable. Une pompe qui est mise à la disposition de tous les habitants du quartier.

Le quartier Chantier moderne est privé d'eau potable comme beaucoup d'autres quartiers de Libreville, la capitale Gabonaise. Une situation qui trouverait son origine dans la demande surélevée de la clientèle, pour la société qui est en charge de la distribution de l'eau. Pour pallier cette difficulté, les populations de ce quartier étaient obligées d'utiliser des méthodes archaïques et peu recommandables pour s'approvisionner en eau. Parmi ces méthodes, celle du puits était la plus efficiente compte tenu de la densité de la population. L'utilisation de cette eau s'est avérée dangereuse pour leur santé. Plusieurs habitants se sont retrouvés avec des maladies de la peau et parfois même parasitaires telle que la bilharziose.

L'arrivée dans le quartier d'une nouvelle famille a bouleversé le quotidien de ces habitants. Cette famille dont l'un des membres a le cœur sur la main, a fait installer une pompe à eau potable dans le quartier. La pompe a été installée dans une zone stratégique pour faciliter le transport de l'eau qui se fait à l'aide des bidons, des bouteilles et des sceaux. Cette pompe qui fait le bonheur du plus grand nombre, doit sa coulée d'eau intense à un suppresseur. Notons, que le relief montagneux de ce quartier ne facilite pas la circulation de l'eau dans les tuyaux. Raison pour laquelle certains foyers qui sont pourtant dotés d'un compteur d'eau ne sont pas alimentés. La pompe qui a récemment été implantée dans ce quartier a un caractère social. A chaque fois que les habitants l'utilisent, une pièce de 25 ou 50 Franc CFA est restituée à celui qui est chargé d'en prendre soin. Le même procédé est utilisé pour régler la facture d'eau en fin de mois.

Les habitants de ce quartier se sont eux-mêmes pris en charge, pour mettre fin à un cauchemar dont la durée semblait être interminable. Les autres quartiers de Libreville et de l'intérieur du pays ne sauraient tarder à s'inspirer de ce modèle. Au Gabon, l'accès à l'eau potable est encore une épine dans les pieds des gouvernants. Un fait qui relève l'état de sous développement dans lequel le pays est plongé.

Gabon

Le pouvoir réagit aux propos de Jean Ping

« La violence n'est pas une solution », a affirmé le pouvoir gabonais après les propos… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.