6 Décembre 2018

Tunisie: «Thala... Je ne t'oublie pas»

Ce sont donc elles qui, avec la complicité d'autres «compatriotes», ont organisé cette rencontre en ce midi de dimanche printanier. Cette initiative en cache d'autres que Samia a tenu à exposer aux présents qui ne se seront pas déplacés par pure nostalgie ou pour le simple plaisir des retrouvailles. Et Samia a tenu à en retracer la genèse.

Il y a deux ans, les jeunes femmes se sont rendues en pèlerinage sur la tombe de leur grand-mère, une Gharbi, elle aussi, qui avait tenu à être inhumée à Zaouiet-ech-Cheffaï, dans l'arrière-pays thalaois. Elle disait vouloir ainsi ramener régulièrement sa descendance sur la terre de ses aïeux et entretenir la fidélité aux origines.

Ce jour-là, donc, elles sont allées réciter des prières sur la tombe de leur grand-mère et, de retour vers leur voiture, elles sont tombées sur un écolier dans un grand dénuement et qui, entre deux séance de cours, «déjeunait» d'un quignon de pain parce qu'il n'avait pas le temps de retourner à la maison pour manger plus correctement.

Les sœurs se sont alors promis que, pour leur prochaine visite annuelle sur la tombe de leur ancêtre, elles auront doté l'école voisine d'une annexe pour accueillir les élèves en attente de leur tour en classe.

«Un enfant au chaud»...

De retour à Tunis, les Gharbi ont lancé l'opération «un enfant au chaud» et se sont mises, sous l'enseigne de «Bnet Thala», à mobiliser le ban et l'arrière-ban pour l'édification de cette annexe. Pour l'inauguration du nouveau local, elles sont arrivées, au mois de septembre 2017, munies de 80 cartables avec toutes les fournitures.

En septembre dernier, elles ont ramené 120 cartables. Sur place, des responsables leur ont exposé le cas d'une école implantée au lieu-dit Henchir El-Hmam, qui était ouverte aux quatre vents (et à beaucoup de risques) parce que dépourvue de clôture.

D'où l'événement de dimanche dernier : un déjeuner offert par le restaurateur à prix coûtant pour permettre aux organisateurs de dégager une marge devant générer des rentrées en faveur du projet, une tombola dotée de plusieurs prix offerts par des partenaires, l'achat sur place de produits du terroir eux aussi mis à leur disposition à titre gracieux. Grâce à cette action, la clôture sera donc érigée dans les plus brefs délais.

Mais il y a plus et mieux : les organisatrices ont annoncé que, dépassant leurs réticences initiales et avec la complicité d'autres volontaires, elles ont entrepris de mettre sur pied une association ayant pour vocation de mener dans la région de Thala des actions à caractère social en faveur des plus défavorisés. Et, ainsi, «Bnet Thala» deviennent : «Thala... Je ne t'oublie pas».

Tunisie

« Ceux qui ont gouverné la Tunisie ne lui ont pas toujours été loyaux »

La conférence internationale de clôture des travaux de l'Instance Vérité Dignité (IVD)… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.