6 Décembre 2018

Afrique: Le Stade Malien survole le Stade Centrafricain

Le Stade Malien de Bamako s'est qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue des champions Total après sa victoire facile contre le Stade Centrafricain (4-0). Oumar Traoré, Issiaka Samaké sur pénalty, Sékou Gassama et Moussa Koné ont plié l'affaire.

Contre un adversaire qui les avait battus à l'aller (1-0), les Blancs de Bamako ont montré qu'ils avaient retenu la leçon de leurs erreurs passées.

Tout a très bien débuté avec l'ouverture du score grâce à Oumar Traoré, repositionné au milieu de terrain. Sur une contre-attaque rondement menée par Sékou Gassama, ce dernier trouve Oumar au second poteau qui ajuste parfaitement le portier centrafricain (1-0, 9').

Les Maliens vont dès lors profiter d'un relâchement de la défense centrafricaine pour inscrire un second but sur un pénalty. Moussa Koné à la réception d'une passe en profondeur est fauché en pleine surface. Le latéral Issiaka Samaké trompe le portier centrafricain Samolah Ngali Prince (2-0, 34').

Après la pause, le rythme va baisser d'intensité mais les locaux vont tout de même inscrire leur troisième but par Sékou Gassama qui profite du bon travail de Moussa Koné sur le côté (3-0, 54').

Finalement, c'est le passeur et l'homme à l'origine du pénalty du Mali qui va se mettre en avant deux minutes à peine pour le quatrième but (4-0, 64').

Les Centrafricains, arrivés seulement quatre heures avant le coup d'envoi, n'étaient pas dans les meilleures dispositions pour rivaliser avec le Stade Malien qui, coïncidence, ce 5 septembre célébrait le neuvième anniversaire de sa victoire dans la Coupe de la Confédération contre les Algériens de l'Entente sportive de Sétif.

Réactions

Nouhoum Diané (entraîneur du Stade Malien)

On savait que ce serait spécial ce soir. On devait gagner avec la manière et on l'a fait. En première période on a eu de très bonnes séquences.

Ensuite on a eu quelques trous. On s'est mis souvent en danger. Gardons le positif. On sera prêt pour le prochain match avec l'ASEC.

Bertin Syr (entraîneur du Stade Centrafricain)

C'est une désillusion. La défense a cédé. On a été rapidement usé car on a subi les pénétrations sur les ailes et nous ne sommes pas parvenus à sortir de notre camp. Et puis, à l'exception de trois joueurs, tous les autres connaissaient leur première expérience africaine.

Afrique

Prix Nobel de la paix - Nadia Murad et Denis Mukwege font passer leur message

A Oslo en Norvège, le gynécologue congolais, le docteur Denis Mukwege et l'activiste kurde Nadia Murad ont… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.