6 Décembre 2018

Angola: Le pays intensifie ses actions culturelles dans l'espace de la CPLP

Luanda — L'Angola doit développer ses activités culturelles dans l'espace de la communauté des pays de langue portugaise (CPLP) afin de promouvoir les échanges culturels en général, et la littérature en particulier, et de contribuer ainsi à son développement, a défendu Jeudi, dans cette ville, l'écrivain Abreu Paxe.

S'exprimant devant l'ANGOP à l'aéroport international 4 de Fevereiro, l'auteur s'est dit préoccupé par le manque d'activités culturelles conjointes dans l'espace CPLP, l'accent étant mis davantage sur le domaine littéraire, ce qui rend difficile la circulation des livres d'auteurs de langue portugaise au sein de la même communauté.

Il a expliqué que la situation exigeait que tous les agents littéraires réfléchissent profondément sur le sujet afin de trouver des solutions pratiques, de manière à créer dans un proche avenir une plus grande dynamique prenant en compte les échanges culturels.

Abreu Paxe a souligné la tenue d'événements tels que foires, débats, colloques, biennales, entre autres, comme facteurs décisifs pour resserrer les liens entre tous les "faiseurs" de la littérature dans l'espace de la CPLP.

"Nous avons en commun la langue et elle doit représenter un facteur indispensable pour renforcer les relations entre les membres de la communauté, en créant des événements pouvant contribuer à cet effet", a conclu l'écrivain angolais.

Abreu Castelo Paxe est poète et membre de l'Union des écrivains angolais (UEA). Il est l'auteur des livres "A chave no repouso da porta" (2003) et "O vento fede de luz" (2007).

Angola

Les autorités angolaises nient avoir pris des engagements sur l'envoi des générateurs à São Tomé

Le Gouvernement angolais, à travers le Ministère de l'Energie et des Eaux, a nié avoir pris des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.