6 Décembre 2018

Cameroun: Hôpital régional de Nkongsamba - Révélations troublantes du morguier

Décidemment, les histoires dites ou connu sur les morgues ne cesseront de nous surprendre.Récemment, lors de l'émission Sacrée matinée de Nkongsamba FM, le morguier de l' Hôpital régional de Nkongsamba depuis plus de 10 ans, Mr Mbemi, invité de la rubrique " Nkongsamba chez vous" a fait des révélations sur certaines choses qui se passeraient à l'intérieur des morgues en général, celle de Nkongsamba en particulier.

Le sérieux et le calme par lui affichés ne peuvent laisser penser qu'il s'agit des bobards, mais plutôt des choses réellement vécues dans l'exercice de ses fonctions.Il raconte par exemple qu" En 2008, j'étais entrain de laver le cadavre d'une dame quand soudain elle s'est réveillée et m'a demandé d'arrêter de la tourner comme cà. Aussitôt après elle s'est rendormie » Endormie ou morte de nouveau ou jamais morte, en tout soutient le Morguier « j'ai eu chaud ce jour -là. » En tout cas reconnait Mr Mbemi « je suis compliqué à ma manière .Il ne faut pas être "simple" pour être morguier ». Mr Mbemi dira aussi que chaque fois avant d'entrer dans la morgue, il frappe à la porte. Il raconte aussi l'histoire des corps qui changent de box. « Vous mettez un corps dans le box 1 et le lendemain vous le trouver dans le Box 6. C'est un phénomène courant -car souligne t-il-, il y a des cadavres surtout d'hommes qui aiment se rapprocher des cadavres de jeunes filles. » Comme quoi même morts, les hommes sont incorrigibles

Certainement, faut-il avoir aussi une forte dose de moralité. En effet, le Morguier dit été approché en 2009 par un officier supérieur de la Police camerounaise lui demandant d'extraire des organes « le cœur » sur certains corps et de les lui remettre contre la modique somme de 300 000 fcfa. Face à son refus, le commissaire le fit comparaitre devant le Procureur de la République. Il reçu néanmoins une lettre de félicitation de la part du Directeur de l' Hôpital, Dr Patrick BékouléMr Mbemi dit aimer son métier qu'il hérita de son feu grand Père et pour lequel il forme déjà son fils de seulement 7 mois.

Cameroun

Une vingtaine d'étudiants libérés après deux jours de torture

Soulagement vendredi 23 mars à Buea, dans la région du Sud-Ouest en zone anglophone après l'annonce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.