7 Décembre 2018

Congo-Kinshasa: Diplomatie - Heather Nauert nommée Ambassadeur des USA à l'ONU

Nommée Ambassadeur des États-Unis d'Amérique, Heather Nauert remplace Nikki Haley à l'Organisation des Nations Unies (ONU). Âgée de 48 ans, la nouvelle ambassadrice des USA à l'Onu est une ancienne correspondante d'ABC News et présentatrice de l'émission Fox & Friends de Fox News.

Le président américain, Donald Trump a nommé, vendredi 07 décembre 2018, Heather Nauert, ambassadrice des États-Unis à l'ONU, alors porte-parole du département d'État américain.

Cette ancienne journaliste de Fox News, une chaîne de prédilection du locataire de la Maison-Blanche, vient remplacer à ce poste Nikki Haley qui a annoncé, en octobre dernier, son départ de l'Onu pour la fin de l'année.

« Énergique ambassadrice »

Le mois dernier, le président américain avait déclaré que la nomination de Mme Nauert était « sérieusement envisagée ». « Elle est excellente, est à nos côtés depuis longtemps et nous soutient depuis longtemps », avait-il ajouté devant la presse.

Diplômée en journalisme de l'Université Columbia, Heather Nauert, 48 ans, a fait ses armes à la télévision sur la chaîne ABC et surtout à Fox News, avant d'être nommée porte-parole de la diplomatie américaine en avril 2017, « sans avoir aucune expérience politique », souligne Lapresse.ca

Par ailleurs, selon une source contactée par LePotentielonline, la nomination de Heather n'est pas encore officiellement annoncée. « Dès que cette nomination est annoncée officiellement, Heather Nauert doit passer devant le Sénat américain pour la confirmation« , a affirmé le professeur Jean Bele qui vit à Boston. Il fait remarquer que « la confirmation de Mme Heather par le Sénat sera très compliquée, dans la mesure où beaucoup des sénateurs disent déjà qu'elle n'est pas qualifiée pour ce poste« .

Pour rappel, Nikki Haley, considérée comme « l'énergique » ambassadrice des États-Unis auprès de l'ONU, avait démissionné de son poste, le 09 octobre 2018. Qualifiée d'«étoile montante» du parti républicain, Nikki Haley a, durant ses deux ans en tant que représentante permanent des USA auprès de l'Onu, marqué particulièrement les esprits pour avoir annoncé le départ des États-Unis du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, en juin dernier. Elle n'avait alors pas hésité à qualifier l'institution de «cloaque de partis pris politiques».

Congo-Kinshasa

Virus Ebola - Une fillette de deux mois guérie

Le bébé est sorti du centre de traitement de Beni, dans la province du Nord-Kivu, depuis le 12… Plus »

Copyright © 2018 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.