7 Décembre 2018

Tunisie: Les élèves dans la rue

Aujourd'hui, ce sont les élèves des collèges et du secondaire qui paient le prix fort de ce bras de fer qui oppose depuis belle lurette le syndicat au ministère et qui a coûté son poste au précédent ministre de l'Education. Désemparés, perdus et ressentant la désagréable sensation d'être pris en otage dans un conflit syndicat-ministère parti pour s'éterniser, les élèves ne savent plus où donner de la tête et appréhendent la mauvaise tournure prise par la fin de ce trimestre.

Depuis le début de la semaine, les ruelles du centre-ville sont remplies de ces collégiens et lycéens qui se rendent à leur établissement pour passer les examens pour finalement être refoulés par les surveillants généraux. Si certains ont choisi de rester devant leur l'établissement dans le vague espoir de passer les examens, d'autres font le va-et-vient devant le lycée ou se baladent dans les rues tandis que les élèves des collèges ont fini par prendre d'assaut les publinets, préférant passer de longues heures à naviguer sur le Net plutôt que de réviser leurs cours.

Plusieurs questions se bousculent dans leurs têtes et celles de leurs parents, inquiets et endettés jusqu'au cou à cause des cours particuliers : passeront-ils finalement les examens avant les vacances ou ces derniers seront-ils reportés ? Y aura-t-il les conseils de classe ? Devront-ils venir pendant les vacances pour passer les examens ?...Quelle tournure vont prendre les choses ? C'est la question qui taraude tous les esprits aujourd'hui d'autant plus que l'horizon est loin de s'éclaircir avec une relation que ne fait que s'envenimer davantage entre le syndicat et le ministère de l'Education.

Tunisie

Rome "optimiste" sur la réaction de la Commission à son budget révisé

Le gouvernement italien qui s'est accordé dimanche soir sur un projet de budget révisé pour 2019… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.