7 Décembre 2018

Tunisie: Bédoui sur le départ

De fait, le défenseur international de l'Etoile vient d'exprimer de nouveau son désir d'aller monnayer son talent sous d'autres cieux, plus précisément du côté du club saoudien Al Ittifak, qui a proposé la somme de 400 mille dollars pour s'attacher ses services. Le bureau directeur de l'Etoile semble être résigné à le laisser partir mais n'a pas caché son souhait de voir les Saoudiens revoir à la hausse leur proposition financière. Une chose est certaine, Ramy Bédoui n'endossera pas la casaque de l'Etoile après le mercato hivernal.

Ben Amor en fera de même !

Décidément, le public étoilé sera acculé dans les prochains jours à vivre sur le tempo des départs, de surcroît de ses meilleurs éléments, et non des renforts. En effet, le meilleur joueur de l'Etoile ces derniers temps, nous citerons Amine Ben Amor, a eu lui aussi la promesse d'être libéré lors du prochain mercato hivernal. Outre les offres émanant de l'Hexagone, notamment Lille, d'Espagne et de Grèce, l'offre d'Al Ahly d'Egypte -- malgré les démentis du concerné -- est la plus sérieuse puisqu'elle est évaluée à 2,5 millions de dollars. Nous y reviendrons...

Toujours dans ce même contexte relatif à la valse des départs des joueurs de l'Etoile, nous avons appris que l'attaquant libyen Anis Selto prêté à Al Ahly de Tripoli est convoité par le club émirati d'Al Jazira dont les dirigeants avaient mis sur la table une proposition fort intéressante avoisinant 1,5 million d'euros pour s'attacher ses services.

La trésorerie de l'Etoile pourrait également être renflouée par les retombées du fort probable transfert de Bounedjeh à l'OM qui tournerait autour de 15 millions d'euros, dont 10% reviendrait à l'ESS.

Tunisie

« Ceux qui ont gouverné la Tunisie ne lui ont pas toujours été loyaux »

La conférence internationale de clôture des travaux de l'Instance Vérité Dignité (IVD)… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.