7 Décembre 2018

Tunisie: Une relance à deux dimensions

Le Conseil a révélé aussi qu'il a, et en complément à la loi de finances 2019, recommandé de promulguer, au cours du 1er trimestre 2019, une loi sur la relance économique qui comprendrait une trentaine de mesures à caractère législatif du plan de relance, les autres mesures proposées (près de 70) revêtent un caractère réglementaire ou des programmes d'action à mettre en œuvre.

Améliorer le climat des affaires

Ces mesures de relance concernent notamment l'amélioration du climat des affaires, la loi sur l'investissement, l'entrepreneuriat, le développement régional, la microfinance, le capital-investissement, la politique monétaire, ainsi que des mesures sectorielles, les dispositions sur l'urgence économique et des propositions pour un nouveau contrat social.

Ce plan de relance permettrait de pérenniser les prémices de reprise enregistrées par la Tunisie en 2018, et de faire face aux fragilités persistantes depuis 2011. Celles-ci concernent notamment l'instabilité politique et les tensions sociales, un taux d'investissement très bas (18% contre 25% auparavant), une ouverture non maîtrisée des importations, la quasi-suppression des incitations aux secteurs productifs. Ces fragilités conduisent à doper l'économie parallèle, à creuser le déficit commercial et à un véritable danger de désindustrialisation de la Tunisie, d'où l'impératif de relance pour pérenniser et "booster" cette reprise.

Ce plan de relance œuvrera à la préservation et au développement de la principale richesse de la Tunisie, à savoir des milliers d'entreprises productives de niveau international et des centaines de milliers de compétences qu'elles recèlent. Le conseil d'analyses économiques a noté que le coût des mesures proposées sera tout à fait compatible avec les contraintes budgétaires, ce coût pouvant être compensé par les effets induits de ces mesures, en termes de croissance et de réduction de l'informel.

Le Conseil d'analyses économiques a, en outre, présenté les conditions de réussite et de mise en œuvre de ce plan de relance sur une base participative impliquant l'ensemble des partenaires. Il préconise, à cet effet, d'organiser un dialogue national socioéconomique appuyé par un comité d'experts chargé de faciliter les débats autour de ce programme de relance.

Le rapport sur le plan de relance 2019-2020 qui comprend 100 mesures horizontales et sectorielles pour une relance à deux dimensions (croissance et emploi/inclusion sociale et régionale) a été présenté, récemment, par le Conseil d'analyses économiques. Parmi les 100 mesures du rapport exposé, à l'occasion de la cinquième réunion plénière du conseil, figurent huit mesures qui concernent la loi de finances 2019.

Tunisie

Rome "optimiste" sur la réaction de la Commission à son budget révisé

Le gouvernement italien qui s'est accordé dimanche soir sur un projet de budget révisé pour 2019… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.