7 Décembre 2018

Afrique: Sécurité intérieure - Les préfets des Etats francophones en conclave à Abidjan

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a ouvert, hier, au Plateau, le 1er Forum de l'Association des préfets et représentants de l'Etat de la francophonie (Apref).

« Les représentants de l'Etat et les nouveaux défis de la sécurité intérieure ». C'est le thème central du 1er Forum de l'Association des préfets et représentants de l'Etat de la francophonie (Apref) qui s'est ouvert hier, à l'Hôtel Pullman au Plateau.

Dans son discours d'ouverture de l'événement, qui se tient du 6 au 8 décembre, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, s'est félicité de l'avènement de l'Apref, portée sur les fonts baptismaux, le 24 novembre 2017 à Paris, en marge de la Conférence interministérielle de la Francophonie.

Il a noté avec satisfaction l'engagement des préfets francophones à mutualiser, dans le cadre de l'Apref, leurs efforts et initiatives dans les domaines de la sécurité intérieure, de la gestion de crise, du développement et de l'aménagement du territoire, de la cohésion sociale, de l'environnement et de l'innovation numérique.

« Les préfets sont un maillon essentiel du dispositif de gouvernance de l'Etat. Ils détiennent la puissance publique , et sont les acteurs clés de la réconciliation et du développement », a tenu à faire savoir Sidiki Diakité, qui avait à ses côtés Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie.

Il a révélé, dans la foulée, que l'institution préfectorale en Côte d'Ivoire compte 31 préfets de région, 61 préfets de département, 142 secrétaires généraux de préfecture et 509 sous-préfets.

Le président de l'Apref, Félicien Ipou Amani, a indiqué que cette première rencontre internationale de l'association francophone est une réponse structurelle au besoin d'échange d'expérience des membres. « Ce forum s'inscrit dans une triple perspective.

Celle de promouvoir le nouvel instrument qu'est l'Apref au service de l'espace francophone, d'aborder les défis sécuritaire de la gouvernance moderne et de créer un cadre de partage d'expérience », a soutenu le directeur de l'Administration territoriale de Côte d'Ivoire.

'exposé inaugural du forum a été fait par Thierry Rambaud, professeur des universités en Droit public à l'université Paris Descartes-Sorbonne, sur le thème, « Etat d'urgence et libertés publiques ».

Trois tables rondes ayant pour thèmes : « Gestion des situations de crise », « Sécurité et numérique » et « Gestion des grands événements » sont au menu des travaux du conclave.

Participent à ce 1er Forum de l'Apref, outre la Côte d'Ivoire, la France, le Sénégal, le Togo, la Mauritanie, la Roumanie, la Belgique, le Liban et le Maroc.

Cote d'Ivoire

PMI de Grand-Bassam - Le Rotary-Club équipe le Centre de matériels de plus de 7 millions FCFA

Le Rotary-club de Grand-Bassam s'était fixé pour objectif de réhabiliter et d'équiper le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.