7 Décembre 2018

Cameroun: Inondations dans le Mayo-Danay - La triste page bientôt tournée

Après les travaux d'urgence, le Groupe régional de suivi technique du Pulci a décidé de passer aux travaux d'expansion et d'exploitation des terres et de l'eau disponibles.

Les inondations dans le Mayo-Danay ne sont plus qu'un lointain souvenir. Au plus grand bonheur des populations riveraines des deux digues de protection du Lac de Maga et du Logone.

D'après Laoumaye Merhoye, coordonnateur du Programme d'urgence de lutte contre les inondations, c'est tout simplement parce que les travaux sont suffisamment avancés.

En effet, prescrite par le chef de l'Etat, la réhabilitation des deux digues de protection du Lac de Maga et du Logone tire à sa fin.

Pour faire le point, les membres du Groupe régional de suivi technique (GRST) du Pulci se sont retrouvés jeudi et vendredi dernier à Maroua dans le cadre de leurs 9e et 10e sessions en présence de leur président, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari. L'objectif était de faire le bilan des travaux réalisés afin de préparer la clôture du projet prévue en mai 2019.

De la présentation faite par le coordonnateur du Pulci, on note que le cahier de charges a été bel et bien rempli. Aujourd'hui dans le Mayo-Danay, on ne parle presque plus d'inondations.

Sur les 54 milliards qu'il fallait gérer pour ce projet, à la date du 15 novembre 2018, on note un taux d'exécution financière de 88% pour un taux de réalisation physique de 89%. D'après Laoumaye Merhoye, malgré les avancées significatives certaines entreprises attendent toujours des paiements.

Au sujet des 22% du financement non consommés, par souci d'efficacité et en tenant compte des besoins énormes des populations, enregistrés sur le terrain, la 10e session du GRST a jugé utile de mettre sur pied un autre projet qui n'agira plus dans l'urgence, mais plutôt dans la réalisation des solutions durables au bénéfice des populations riveraines.

En clair, explique le coordonnateur du Pulci, il est question de mettre l'accent sur l'aménagement des périmètres cultivables, affiner les canaux d'irrigation, sensibiliser la population sur la protection des ouvrages, etc.

Autant de raisons qui justifient la planification d'un autre projet dont le plan d'action et le budget ont été présentés et validés par les participants.

Cameroun

Crise dans la zone anglophone - Vers de prochaines libérations

Au Cameroun, le tribunal militaire de Yaoundé a confirmé, vendredi 14 décembre, la prochaine… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.