7 Décembre 2018

Cameroun: Marie-Philomène Nga - Femme caméléon

En plus de 30 ans dans le cinéma français et international, l'actrice a incarné une multitude de rôles et emmené le cinéphile à la découverte de curieux horizons.

Agenda chargé pour Marie-Philomène Nga. Il y a encore quelques jours, l'actrice déposait ses valises à Yaoundé, pour la Semaine internationale du premier film Yarha. Elle était la marraine et la présidente du jury de cette 5e édition, à l'invitation de Sylvie Nwet, déléguée générale de ce festival dédié au 7e art.

Le 1er décembre dernier, elle était une fois de plus sous le feu des projecteurs. Ambassadrice et membre de l'Académie des Sotigui Awards, elle était à Ouagadougou la capitale du Burkina Faso à l'occasion de la troisième édition de cette cérémonie qui célèbre les cinéastes africains.

Un plaisir pour l'actrice, qui a vu la jeune Melvine Azah recevoir le prix de la meilleure actrice d'Afrique centrale pour son rôle principal dans le film « Rebel Pilgrim » du réalisateur camerounais Paul Samba.

Marie Philomène Nga, ou Mâ Nga, comme la surnomme la jeune génération, aime accompagner les projets novateurs du 7e art. C'est l'une des raisons pour lesquelles elle a rehaussé de sa présence les Yarha 5e du nom.

Vous êtes passionné du cinéma français ? Il est impossible que vous n'ayez jamais aperçu au moins une fois, sur grand comme sur petit écran, le visage de Marie-Philomène Nga.

« Le crocodile du Botswanga », « Neuilly sa mère ! », « Bienvenue à Marly-Gomont », « Il a déjà tes yeux », « Kirikou et les bêtes sauvages », « Sexe, gombo et beurre salé », etc. Il faudrait une thèse de plusieurs pages pour contenir son œuvre.

Les cinéastes l'aiment pour le charisme et la puissance qu'elle injecte à ses personnages, en général des femmes fortes et audacieuses. La douceur d'une mère, la froideur d'une maquerelle, l'ambition d'une femme de ministre.

Mâ Nga est tout cela et beaucoup plus. Trois décennies dans le cinéma n'ont pas épuisé cette femme aux mille facettes et mille combats.

Au dernier festival de Cannes, elle en livrait un autre. Avec une dizaine d'actrices, elles ont condensé dans l'ouvrage « Noire n'est pas mon métier », leurs déboires et espérances pour un meilleur profil des Noirs dans le 7e art français. Elle en parle avec CT.

Cameroun

Nouvelle comparution ce mardi pour le journaliste Amadou Vamoulké

Au Cameroun, l'ancien directeur de la radio-télévision nationale est détenu depuis juillet 2016, il… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.