Cameroun: Technologies - Les Arts sur un plateau... mobile

«This is our african Deezer and Spotify ». Pour démontrer l'importance de la plateforme Lodios lancée au Cameroun depuis le 26 novembre 2018, Wasinda Nganjiwa, directeur général de l'entreprise nigériane Vas 2nets pour le triangle national, s'appuie sur une comparaison avec deux géants mondiaux du streaming musical.

Mais pour lui, ça représentebien plus que cela. En effet, Lodios, déjà disponible au Nigeria,au Ghana et en Afrique du Sud, accessible sur smartphone,est une plateforme de streaming et de téléchargement de contenusde divertissement numérique où on retrouve de la musique,des films, séries, documentaires, notamment des oeuvres didactiquessur les langues et les cultures camerounaises, etc.

Parceque pour Wasinda Nganjiwa, « nous pensons que l'Afrique doitsauvegarder son héritage pour les générations futures. »En parlant de sauvegarde d'héritage, il y a donc du contenu àfournir.

Et c'est là qu'intervient le Groupe Eyango, dont le président directeur général n'est autre que le musicien Ndedi Eyango. Pour ce partenaire de Lodios, c'est une opportunité à saisir pour les artistes : « On n'utilise plus les mêmes instruments classiques pour créer, produire, vendre, distribuer, écouter ou visionner une oeuvre artistique.

Les plateformes africaines aujourd'hui apportent plus de solutions à notre industrie car en définitive, elles sont produites, utilisées et consommées en général par les Africains vivant en Afrique.

Ce qui permet de développer le marché local et donner aux artistes locaux plus de visibilité - nous nous retrouvons sur une plateforme internationale en étant en Afrique - et de rentabilité. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.