7 Décembre 2018

Sénégal: 2e édition du Marathon Eiffage - Les valeurs de l'olympisme, aux starting-blocks de «Dakar 2019»

La 2ème édition du Marathon Eiffage aura lieu le 14 avril 2019. Deuxième du genre après une première marquée par «une grande réussite», en 2016, l'édition de 2019 entend consacrer les valeurs de l'olympisme.

Dakar va abriter la 2e édition du Marathon Eiffage, le 14 avril 2019. Lors de la cérémonie de lancement qui s'est tenue, hier, jeudi 06 décembre, à Dakar, le secrétaire général du CNOSS (Comité national olympique et sportif sénégalais), Seydina Diagne, a indiqué que cette manifestation est en phase avec «les dimensions que l'olympisme incarne, à savoir, le sport, l'éducation, la culture, la lutte pour la préservation de l'environnement et le développement durable».

Poursuivant dans la mouvance, le représentant de Mamadou Diagna Ndiaye, le patron du CNOSS, d'ajouter : «Nous partageons avec Eiffage beaucoup de valeurs de l'olympisme».

La cérémonie de lancement du Marathon Eiffage 2019 s'est tenue en présence de certains présidents de fédérations sportives dont Me Augustin Senghor (football) et Alexandre Alcantara (surf).

En outre, tout en réitérant l'engagement du CNOSS à être aux côtés des organisateurs pour «la réussite de cet événement», M. Diagne a informé qu'«une plaidoirie a été faite, lors de l'assemblée générale de l'ACNOA, au Japon, pour que tous les athlètes des pays membres viennent participer au marathon de 2019».

Pour sa part, le maire de Dakar, Soham El Wardini, qui assistait à la cérémonie a fait savoir que le Marathon Eiffage «Dakar 2019 » constitue pour capitale sénégalaise une occasion de faire sa promotion et de célébrer les valeurs de l'olympisme».

Pour autant, elle dit encourager « tous les acteurs à se mobiliser pour la réussite de l'organisation». Pour le président de la Fédération sénégalaise d'athlétisme (FSA), Sara Oualy, «la réussite de cette manifestation ne saurait être possible sans la collaboration des populations et le soutien des partenaires».

Pour autant, a tenu à faire savoir le colonel des Douanes, «Il faut de l'énergie, de l'expertise et le relationnel ( Nous voulons pérenniser cet événement que nous voulons mondial».

Dopé par l'engouement et cet élan de solidarité autour du marathon, le DG d'Eiffage, Gérard Senac, a appelé son équipe à mouiller le maillot pour «relever le défi».

Quant au ministre des Sports, Matar Ba, qui a présidé la cérémonie de lancement, il a relevé que le «marathon de 2016 était un grand événement, qui a eu beaucoup de dimensions : sportive et diplomatique avec 65 pays qui se retrouvent quelque part.

Il y avait un aspect social parce que c'était un moment de retrouvailles pour les Sénégalais». Et de conclure : «Il faut les Sénégalais comprennent que le sport n'est plus un jeu.

Evidemment, il reste un jeu qui accompagne les dimensions sociale et économique. C'est un moment d'épanouissement, qui permet de vendre la destination Sénégal. Ensemble, nous allons plus loin, ensemble nous serons plus forts».

Sénégal

Résolutions du Conseil des Ministres de l'UMOA tenue à Dakar, le 22 mars 2019

Le Conseil des Ministres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a tenu sa première… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.