Cote d'Ivoire: Cinéma - Naméita de Tsk studios, un exemple de production

7 Décembre 2018

Au moment où tout le monde semble désespérer pour la recherche de financement, moteur de la production, une maison, une seule vraie maison de production fait de la résistance. Tsk studios, sis à la Riviera golf né de la volonté d'un féru des arts s'étant lui-même frotté les talons sur les planches.

Devant les difficultés, Touré Karamoko, le directeur de cette boîte, est allé assurer ses arrières financièrement avec Indigo, un établissement de publicité et communication qui a fait ses preuves. Fort de cette expérience et de quelques jonglages pécuniaires, il est revenu à ses premières amours. Et entend participer à la mise sur pied d'une industrie cinématographique. Du moins dans sa forme embryonnaire.

Une première aventure avec "Le mec idéal" réalisé par Owell Brown. Une deuxième avec "Top radio" série coproduite et diffusée sur la Rti et qui montre une Afrique autre. Celle qui se met au travail et non pas l'Afrique des ventres caves et des mains tendues. Rare. Ensuite "Invisibles" réalisé en interne par Alex Ogou alors salarié chez Tsk studio qui l'a fait venir de Paris et coproduit et diffusé par Canal+. "Invisibles" qui fait l'unanimité auprès du public.

Un long métrage, deux séries tous auréolés de distinctions. La boîte ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Du théâtre, de la musique, une web tv, etc., des projets énormes qui ont nécessité un renforcement qualitatif du personnel. Une chargée de production dépêchée depuis Philadelphia où Naméita T. s'est octroyé un bachelor en bâtiment à Drexel University.

Selon elle, le succès n'est que le résultat d'un travail en amont qui a permis d'huiler la machine. Une direction des projets renforcée. Au total une équipe de 8 âmes soudées pour traiter non pas des films « calebasses » ayant tendance à ghettoïser notre cinéma, mais un cinéma incolore, non exotique, sans frontières et capable d'aborder les sujets sensibles comme la délinquance juvénile dans "Invisibles" par exemple.

Pour sûr, si d'autres structures lui emboitent le pas à Tsk studios avec une politique volontariste et généreuse, les chances sont fortes que la Côte d'Ivoire devienne le champion francophone du 7e art en Afrique subsaharienne. Avant même sa diffusion sur canal+ "Invisibles", la production de Tsk studios avait en effet obtenu, au 20e festival de la Rochelle, le prix de la meilleure fiction francophone étrangère. N'est-ce pas un signe annonciateur ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.