8 Décembre 2018

Tchad: Le Tchad reçoit 50 millions d'euros de la part de la France

La France vient d'octroyer au Tchad 50 millions d'euros soit près de 33 milliards de FCFA. Une somme composée d'un prêt et d'un don. Le prêt de 40 millions d'euros servira à payer les salaires et les retraites des fonctionnaires.

C'est un emprunt qui était prévu dans le cadre du budget 2018 au Tchad : 40 millions d'euros. Les trois quarts de ce montant, soit 30 millions, serviront à payer les salaires de décembre des quelque 90 000 fonctionnaires civils et les 10 millions restant épongeront plus de trois mois de retraites.

Un prêt accordé par l'Agence française de développement et payable en 20 ans, auquel s'ajoute un don de 10 millions d'euros, pour le secteur de la santé. Les fonctionnaires qui ont droit à des primes ou des indemnités peuvent avoir le sourire, notamment les militaires, selon une source autorisée. Ils devraient recommencer à en percevoir la totalité dès la fin du mois de janvier.

Primes et indemnités avaient été réduites de moitié en 2016, lorsque le FMI avait recommandé à Ndjamena de réduire la masse salariale de 30 milliards de FCFA, soit plus de 45 millions d'euros. Le gouvernement avait alors lancé plusieurs mesures d'austérité, en diminuant notamment les salaires des fonctionnaires.

La contestation qui s'en est suivie a duré plusieurs mois marqués par des épisodes de grèves des fonctionnaires, rejoints parfois par les salariés du secteur privé. Le front social s'est calmé, mais le Tchad reste sous surveillance du FMI

Tchad

Qui a épaulé l'armée tchadienne à Kouri Bougouri?

Les nouveaux combats qui ont eu lieu samedi 12 janvier dans l'extrême nord du Tchad, sur le site aurifère… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.